Une colique fort violente (Barcelonnette,
18 octobre 1695)

« Jean Antoine Pélissier, fils d’Antoine, du lieu d’Allos, aagé d’environ trente deux ans, surpris par une colique fort violente qui l’a travaillé pendant 4 heures environ est mort sans sacrement, les prêtres n’ayant eu nul avis de sa maladie, le 18e, et a été enseveli dans l’église de cette paroisse avec les cérém[onies] ord[inai]res le 19e 8bre. »
  • Registre paroissial de Barcelonnette
  • Texte signalé par Géraldine Surian