Photographie ancienne

Le cours Sextius d’Aix-en-Provence

cours-sextius

Le cours Sextius a reçu son nom en 1811 en mémoire de l’illustre fondateur de la ville, le général romain Caius Sextius Calvinus. Cette dénomination résolument païenne entre dans l’esprit de la société post-révolutionnaire de 1811 qui veut en finir avec les noms de saints, au profit de héros plus glorieux et belliqueux.

Le boulevard central (Salin-de-Giraud)

salin

Le village de Salin-de-Giraud, en Camargue, dépend de la commune d’Arles. Il a été construit à la fin du XIXe siècle pour permettre aux ouvriers des usines Solvay-Péchiney d’avoir un toit à proximité de leur lieu de travail. Le plan architectural est très sommaire et se constitue de trois rues. Le reste a été construit dans les décennies suivantes.

Le château Grimaldi de Puyricard

grimaldi-puyricard

Le château Grimaldi se situe à Puyricard, sur la commune d’Aix-en-Provence. Il doit son nom à l’archevêque d’Aix Jérôme Grimaldi-Cavalleroni (1597-1685) qui en avait fait sa demeure de 1655 à sa mort. Ancienne demeure des seigneurs des Baux, le château était d’un luxe époustouflant. On dit qu’il comptait 365 fenêtres, autant que de jours dans une année.

Le clocher Saint-Denis à Reillanne

reillanne

Voici une photographie postée écrite le 2 mai 1917 et postée le lendemain. Elle représente une vue générale du village de Reillanne, dans les Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence). « Je suis arrivé en bonne santé à Vachères ; en ce moment je suis de passage à Reillanne… », écrit l’expéditeur. Photographie : coll. pers.

L’arsenal maritime de Toulon

toulon-arsenal

Cette photographie, qui date de 1904 représente l’arsenal maritime de Toulon (Var). C’est dans ce bâtiment qu’étaient logés les bagnards, au début du XIXe siècle. Comme l’indique le commentaire sur la carte, la traversée était jadis confiée aux forçats. En 1904, c’étaient des vétérans de la marine qui s’en chargeaient. Photographie : coll. pers.

La présidente des dames de la Halle

presidente-dames-halle

Les dames de la halle étaient regroupées en association pour promouvoir le produit de leur pêche. Ces institutions existaient dans la plupart des grands ports français, dont Marseille. À leur tête, une présidente veillait à faire valoir les intérêts du groupe.

La Cannib’s des Gadz’arts d’Aix-en-Provence (1904)

cannibs-gadzarts-aix-1904

La Cannib’s (originellement appelée la « Cannibale ») est une danse que les conscrits des Arts et Métiers étaient tenus d’effectuer. On pourrait l’assimiler à un bizutage. Accroupi, il fallait lancer une jambe vers l’avant, puis l’autre, tout en chantant des paroles incompréhensibles. Cette danse a été interdite en 1910.

Mme Nozilia, de Puyloubier

nozilia

Cette photographie porte à son dos l’inscription : « Mme Nozilia ? Puyloubier ». Le recensement de Puyloubier atteste de la présence de plusieurs familles Nozilia, originaires d’Italie, dans la commune de Puyloubier. Mais qui est donc cette femme ? Si vous avez des informations, n’hésitez pas à me les communiquer. Photographie : coll. pers.