Photographie ancienne

Le château Grimaldi de Puyricard

grimaldi-puyricard

Le château Grimaldi se situe à Puyricard, sur la commune d’Aix-en-Provence. Il doit son nom à l’archevêque d’Aix Jérôme Grimaldi-Cavalleroni (1597-1685) qui en avait fait sa demeure de 1655 à sa mort. Ancienne demeure des seigneurs des Baux, le château était d’un luxe époustouflant. On dit qu’il comptait 365 fenêtres, autant que de jours dans une année.

Le clocher Saint-Denis à Reillanne

reillanne

Voici une photographie postée écrite le 2 mai 1917 et postée le lendemain. Elle représente une vue générale du village de Reillanne, dans les Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence). « Je suis arrivé en bonne santé à Vachères ; en ce moment je suis de passage à Reillanne… », écrit l’expéditeur. Photographie : coll. pers.

L’arsenal maritime de Toulon

toulon-arsenal

Cette photographie, qui date de 1904 représente l’arsenal maritime de Toulon (Var). C’est dans ce bâtiment qu’étaient logés les bagnards, au début du XIXe siècle. Comme l’indique le commentaire sur la carte, la traversée était jadis confiée aux forçats. En 1904, c’étaient des vétérans de la marine qui s’en chargeaient. Photographie : coll. pers.

La présidente des dames de la Halle

presidente-dames-halle

Les dames de la halle étaient regroupées en association pour promouvoir le produit de leur pêche. Ces institutions existaient dans la plupart des grands ports français, dont Marseille. À leur tête, une présidente veillait à faire valoir les intérêts du groupe.

La Cannib’s des Gadz’arts d’Aix-en-Provence (1904)

cannibs-gadzarts-aix-1904

La Cannib’s (originellement appelée la « Cannibale ») est une danse que les conscrits des Arts et Métiers étaient tenus d’effectuer. On pourrait l’assimiler à un bizutage. Accroupi, il fallait lancer une jambe vers l’avant, puis l’autre, tout en chantant des paroles incompréhensibles. Cette danse a été interdite en 1910.

Mme Nozilia, de Puyloubier

nozilia

Cette photographie porte à son dos l’inscription : « Mme Nozilia ? Puyloubier ». Le recensement de Puyloubier atteste de la présence de plusieurs familles Nozilia, originaires d’Italie, dans la commune de Puyloubier. Mais qui est donc cette femme ? Si vous avez des informations, n’hésitez pas à me les communiquer. Photographie : coll. pers.

Chaudun, les ombres du passé

chaudun-1

Le village de Chaudun, à 11 kilomètres de Gap (Hautes-Alpes) comptait 176 habitants en 1806. En raison des enneigements monstrueux dont il était victime chaque hiver, le hameau fut peu à peu déserté et fusionna avec la commune de Gap vers 1895. Au début du XXe siècle, il était déjà en ruine.