Une visite à Gémenos

L’abbaye de Saint-Pons

gemenos-1Gémenos se situe exactement au pied de la Sainte-Baume, entouré de paysages superbes. De belles promenades sont à faire à travers le vieux village.
En 1205 eut lieu la construction de l’abbaye de Saint-Pons. Malheureusement, le projet initial, trop ambitieux, ne put aboutir. La fondatrice, Dame Garcende, y établit une communauté religieuse de femmes.
Monastère jusqu’en 1223, cette communauté est élevée au rang d’Abbaye et intégrée à l’ordre de Cîteaux. Elle forme la quatrième des « soeurs provençales » avec les Abbayes de Silvacane, Sénanque et le Thoronet.
Grâce au travail des abbesses et au moyen de l’énergie hydraulique abondante en ce lieu, le site de Saint-Pons devint la première « zone industrielle » de Gémenos.
L’abbaye fut abandonnée par les moniales en 1407.

Le château de Gémenos

gemenos-2Le château fut construit entre 1579 et 1590 et agrandi en 1629 par l’adjonction de quatre tours d’angle.
Bâti au sud du village, c’est une grande bastide rectangulaire de trois étages sur rez-de-chaussée et caves. Le château se trouvait, à l’époque des marquis d’Albertas, au coeur d’un grand domaine constitué de parcs, jardins et diverses résidences.
Le château a connu au fil des siècles de nombreux remaniements.
En 1673, Pierre d’Albertas signale que son château a brûlé.
En 1746, le marquis d’Albertas passe une convention avec un maçon pour réaménager le bâtiment.
À la Révolution Française, la balustre du toit est détruite et les toitures des tours sont endommagées.
Le château est réparé en 1837, pour être mis aux enchères en 1855 et acheté en 1857 par le marquis Jean-Paul de Tressemannes-Simiane.
Près du château d’Albertas (actuellement, l’Hôtel de Ville) se trouvent les anciennes granges.
Ce bâtiment de 4 000 m2 édifié au XVIIIe siècle, forme un vaste ensemble autour d’une cour intérieure pourvue d’un grand bassin avec jet d’eau qui servait d’abreuvoir pour les chevaux et les bêtes.
Cet imposant bâtiment, composé de quatre ailes de deux étages, abritait autrefois les dépendances du château : les logements de ses gens, les ateliers d’artisans et toutes les activités industrielles nécessaires à la vie du marquis mais également les écuries, les greniers, les celliers, les caves à vin et même un cabaret.

La légende du couvent de Gémenos

gemenos-3C’est à cause de la fureur divine que l’ancien couvent de Saint-Pons à Gémenos fut détruit : un soir de Noël, des jeunes hommes s’en allèrent frapper à la porte du couvent et les nonnes commirent l’imprudence de leur ouvrir…
Le démon s’en mêla et une orgie épouvantable s’ensuivit.
À minuit, Dieu, n’y tenant plus, fit éclater au-dessus de ce lieu maudit un orage si violent que la foudre détruisit le couvent et fit périr nonnes et jeunes gens.

Crédits

Textes et photographies : © Géraldine Surian, 2005
avec son aimable autorisation.

Commentaires

  1. Anonymous dit :

    Pouvez vous m’aider.
    Je recherche de la documentation et photos sur  » La chapelle Sainte-Anne de Goiron « .
    Il m’a été impossible de trouver cela sur internet.
    Mon adresse est ; abcd1@wanadoo.fr
    D’avance je vous remercie.
    K.M.