Reçu pour le repos d’une âme (Reçu à Aix en 1722)

Je soussigné religieux de la Mercy déclare avoir reçu cinq livres pour la rétributions des vingt messes que nous acquitterons pour le repos de l’âme de feu M. l’abbé de Bézieux.
A Aix, ce 8 juillet 1722.

F. PORTALIS, sacristain de la Mercy

[Cliquez pour agrandir l'image]

Le couvent des pères de la Merci se trouvait à Aix dans la rue du Boeuf (actuelle rue Fernand-Dol). Ceux-ci l’acquirent aux soeurs de la Visitation en 1671 et le conservèrent jusqu’à sa démolition, en 1769.