Une bagarre d’ivrognes (Toulon, 1er janvier 1898)

Rue Félix-Brun (Toulon). DR.

Rue Félix-Brun (Toulon). DR.

Hier soir, vers 9 heures, le cordonnier Louis Salvator, 30 ans, demeurant rue Félix-Brun, 10, est venu déclarer à la permanence, qu’à la suite d’une discussion, le cordonnier Raphaël E., demeurant rue Laindet-Lalonde, 11, lui avait donné un coup d’un instrument tranchant dans le dos.
Les agents Ventre et Vinciguerra, envoyés sur les lieux de la dispute, accompagnés du plaignant, n’ont pu recueillir aucun renseignement sur cette affaire.
Le blessé, paraissant pris de boisson, a été conduit à son domicile pendant que l’autre, également pris de boisson, s’ennuyait à son domicile.
Vers 10 heures et demi, Raphaël E., né à Ta… (Italie), le trop violent cordonnier, a été arrêté dans la rue Félix-Brun par les agents Calixte, Tardieu et Poli. Il portait sur lui une somme de 33,40 F et une reconnaissance du Mont-de-Piété.
Pendant qu’on le fouillait, Salvator, le blessé, s’est présenté encore au poste pour se faire panser, ce qu’il n’avait pas voulu laisser faire la première fois.
Il a été conduit à l’hospice par l’agent Mayol. Après avoir reçu des soins, il a pu regagner son domicile.
D’après l’interne de service, la blessure est sans gravité mais elle aurait pu être mortelle si le tranchet dont s’est servi le Transalpin n’avait pas été propre.
Raphaël E. affirme qu’il ne se souvient de rien…
  • La République du Var, no 1107, 2 janvier 1898.