Longue vie

Centenaires de Provence

Portrait d’Annibal Camoux, in Le Socrate marseillais, 1773, gravure de Déjean d’après un dessin d’Henry.

Il faut bien avouer que, lorsque l’on découvre, au hasard d’un registre, le décès d’un centenaire, la chose a de quoi être signalée car elle est particulièrement rare, quoique non exceptionnelle. On est loin toutefois de la super-longévité de notre…