Religion

Mort après avoir abjuré (La Barben, 13 août 1670)

chateau-barben

Le 13 aoust 1670 Claude Clot de Mérindol âgé d’environ septante ans est décédé en la communion de n[ot]re s[ain]te mère Église dans le chasteau de La Barben, après avoir abjuré son hérésie, le corps duquel a esté inhumé dans le cimetière de l’église paroissiale de La Barben, s’estant iceluy confessé à moy curé de lad[i]t[e] église et receu le

Les aventures d’un esclave calabrais (Toulon, 25 juin 1725)

toulon-joseph-vernet

« L’an mille sept cent vingt-cinq et le vingt-cinquième du mois [de] juin, le nommé Jean Chela, âgé d’environ trente ans, natif de Couchereau, en Calabre, ayant été fait esclave par les Turcs il y a environ seize ans, ayant dans la suite renoncé à la religion chrétienne et embrassé la secte de Mahomet, étant touché d’un véritable désir de

Un enterrement par mauvais temps (Vergons, 12 décembre 1731)

cimetiere-Caspar_David_Friedric

« L’an susdit et le douze décembre a esté ensevelie Thérèze Maurin, fille d’Hylaire et de Marie Thérèze Maurin, morte depuis le jour précédent, âgée de [...] mois, et faut note[r] qu’icelle a esté ensevelie dans la chapelle de St Bernard à cause des abondances des neiges et des mauvais tems qui rendoient le chemin du cim[etiè]re impraticable, dont on proteste,

Michel Mazarin (1605-1648), un archevêque d’Aix controversé

Intérieur de l'église de la Minerve, à Rome, où est inhumé Michel Mazarin. © J.-Ch. Benoist, 2007,  GNU Free Documentation License version 1.2 et suiv.

Michel Mazarin (né Michele Alessandro Mazzarini le 1er septembre 1605 à Pescina – mort le 31 août 1648 à Rome), professeur de théologie, religieux dominicain, fait maître du sacré palais par le pape Urbain VIII [1], né dans une famille romaine, est archevêque d’Aix-en-Provence de 1645 jusqu’à sa mort, cardinal, vice-roi de Catalogne et ambassadeur extraordinaire à Rome.

Bénédiction des quatre cloches (Maussane, 6 novembre 1757)

« L’an mil sept cens cinquante sept et le sixième jour du mois de novembre, dimanche dans l’octave de la Toussaint, à l’issüe des vêpres paroissiales, après avoir reçu de Mgr l’Archevêque le pouvoir et commission de bénir les quatre cloches nouvellement faites pour cette paroisse, le peuple ayant été averti du jour et de l’heure que nous devions procéder