Combien gagnait un employé municipal à Auriol en 1745 ?

Auriol 1745
Hôtel de ville d'Auriol. DR.

Hôtel de ville d’Auriol. DR.

Le sieur Aubanel, trésorier, inscrit et détaille les opérations comptables de la communauté, avec entre autres, les honoraires annuels des dix officiers municipaux et employés.
En voici le résumé :
  • à Sr François Guitton, maire : 30 livres.
  • à Me Garnier, greffier : 36 livres.
  • à Giraud, valet de ville : 30 livres.
  • à Me Tournatory, docteur en médecine : 150 livres.
  • à Sr Benoît Ballat, maître d’école des enfants : 130 livres.
  • à la Dlle Michel, maîtresse d’école des filles : 30 livres (comparons avec les honoraires du maître !)
  • à Joseph Capus, « bannier et gardien des deffens » (appariteur) : 120 livres.
  • à Fleury Magaud, serrurier, pour la conduite et l’entretien de l’horloge : 36 livres.
  • à François Chaffard, aygadier « pour les gages de 4 mois au temps des arrosages pour distribuer l’eau aux particuliers » : 60 livres.
  • au sonneur de cloche « au temps d’orage depuis la Croix de may1 jusque à celle de septembre » : 14 livres 8 sols.
© Françoise Suzanne
  • Source : archives communales d’Auriol.

Note

1 Le 3 mai, était célébré « l’Invention de la Sainte Croix », c’est-à-dire sa découverte en 326 à Jérusalem par sainte Hélène. Le 14 septembre était fêté « l’Exaltation de la Ste Croix », c’est-à-dire son retour à Jérusalem, après son enlèvement par le roi des Perses, 14 années auparavant.
Source : La vie des saints de tous les jours, R. P. Jean Croiset, 1742, coll. privée.