La mort violente de Dominique Jean (Montmaur, 21 avril 1770)

  • Registre paroissial de Montmaur
  • Texte transmis par Jean-Paul Métailler
« L’an mil sept cents soixante et dix et le vingt-un avril est décédé a la Montagne de Venne de cette paroisse Dominique Jean d’une mort violente souppçoné d’avoir été tué par le raport du chirurgien sa tette ayant étée écrasée et le lendemain en vertu d’une ordonnance du chattelain greffier du lieu qu’on m’a fait signifier par le sergent ordinaire ; il a été inhumé dans le cimetière de la paroisse il avit fait sa pâque et était âgé d’environ cinquante ans et a été accompagné par les Sieurs pénitents a signé qui a scû en foy de ce. »
[POUILLARD, curé]
Photographie : DR. La montagne de Vène se trouve à droite sur la photographie.