L’accident de Baptistin Vallauris (Fréjus, 3 août 1897)

Le mardi 3 août 1897, un terrible orage frappa le Var.
Alors qu’il s’en retournait de la fête de Saint-Raphaël, Baptistin Vallauris fut à deux doigts de mourir. Il était 23h30. Arrivé au Pont-Reyran, sur la commune de Fréjus, la foudre frappa son cheval. Apeuré, celui-ci sauta soudain par-dessus le pont, se tuant net sur les rochers de la rivière.
Par chance, grâce au parapet, le char, dont les bras avaient cassé, ne fut pas précipité dans le gouffre et la vie de Baptistin Vallauris fut ainsi épargnée.

vue-generale-frejus

Quelques secondes auparavant, le courrier de Saint-Raphaël, qui précédait Vallauris de dix mètres, ne put se porter à son secours, par l’intermédiaire de M. Tailland, son courageux cocher, car ses chevaux s’étaient emballés. Il parvint fort heureusement à maîtriser son équipage sans quoi on aurait pu déplorer des victimes, dans la mesure où la diligence comptait de nombreux voyageurs.
Au final, seul le cheval de Baptistin Vallauris perdit la vie dans cet accident.

  • Source : Le Petit Provençal, 5 août 1897.
Faits divers de Fréjus