Naufrage du yawl d’Adolphe Estier (Marseille, 9 septembre 1893)

adolphe-estierDésireux de faire une promenade en mer, M. Adolphe Estier (photographie ci-contre) s’installe avec trois de ses employés sur son superbe yawl Mascotte.
À 4 heures du matin, le petit navire lève l’ancre et, aidé d’un remorqueur, ne tarde pas à gagner la haute mer.
Sorti des îles, il largue les amarres et, favorisé par une bonne brise d’ouest, met le cap sur Riou.
Mais en approchant de la côte, le yawl, drossé par les courants et, bien qu’habilement conduit, va se jeter sur les roches qui avoisinent l’atterrissage de l’île de Riou, où il talonne fortement.
Ses avaries étant de celles qui se réparent pourtant sans grandes difficultés, M. Estier fait appel au concours du garde, M. Suze, qui s’empresse de lui venir en aide. On arrange tant bien que mal la Mascotte et, ses quatre passagers jugeant qu’ils peuvent continuer leur route car on n’est pas encore arrivé à destination, s’empressent de nouveau de gagner le large.
ile-de-riou-marseille
Mais à un mille à l’est du Riou, une voie d’eau se déclare soudain. On essaie vainement de l’aveugler.
À un moment donné, la situation devient si critique que M. Estier et ses trois compagnons comprennent que le bateau ne tardera pas à couler. À l’horizon, pourtant, aucune voile n’est en vue.
Que faire ? Ils arborent un signal de détresse et attendent dans l’angoisse des secours qu’ils étaient loin d’espérer. Soudain la confiance revient peu à peu.
yawlLà bas, à l’horizon, une fumée en spirale tournoie dans les airs. C’est le Bastiais, commandé par M. Pietri, des Chargeurs corses réunis, qui, venant de Bastia, se rend à Marseille.
Le capitaine Pietri, fort heureusement, entend les appels d’alarme et s’empresse de se porter au secours des naufragés.
Il était temps car, au moment précis où les quatre amateurs montaient à bord du Bastiais, la Mascotte s’engouffrait dans les eaux.
  • Source : La Presse, 11 novembre 1893.

Photographies

1. Portrait d’Adolphe Estier. DR.
2. L’île de Riou. DR.
3. Exemple de yawl. DR.