Noyés dans le marais (Maussane,
5 mars 1761)

“L’an mil sept cens soixante un et le septième jour du mois de mars ont été enterrés dans le cimetière de cette paroisse Brixe Couvin, âgé d’environ seize ans, fils nat[urel] et lég[itime] à Honnoré Couvin, travailleur, et de Françoise Benson, natif et habitant de cette paroisse ; Jacques Perret, âgé d’environ seize ans, originaire du lieu d’Eygalières, sous-gardien de bœufs chez Jacques Grognard, rentier de Joyeuse-Garde, dans la paroisse de Mouriès, fils nat[urel] et lég[itime] à Gabriel Perret, travailleur et d’Anne Chabanière ; et Jean …*, gardien de bœufs chez led[it] Grognard, âgé d’environ …, tous les trois reconnus pour bons catholiques apos[oliques] et rom[ains], trouvés aujourd’huy noyés dans les marais de cette paroisse où ils s’étaient perdus le cinquième de ce mois sur le soir dans un petit bateau ; témoins messire Tavan, vicaire de cette paroisse, et messire Aubert, chapelain de M. de Monblan, soussignés.”
[TAVAN prêtre, AUBERT prêtre, LAUGIER curé]
  • Registre paroissial de Maussane

 


* Sic.

Commentaires

  1. Anonymous dit :

    Et bien, ils sont bien dangereux les marais de Maussane …

    SURIAN13