Un prêtre au fond de son puits (Aix-en-Provence, 18 juillet 1794)

pretre-eau-aix-1794

Aujourd’hui trente messidor l’an second de la République française, une et indivisible, ce matin à neuf heures est comparu en la maison commune le citoyen Jean Sollier, juge de paix de l’arrondissement de la Liberté et des Piques, officier de police de cette commune,
Assisté des citoyens Étienne André Dubois et Joseph Figuière, notables de cette dite commune,
Lequel m’a déclaré qu’il conste par le procès-verbal rédigé ce matin dont il m’a remis copie que le citoyen Jean Joseph Simon Baudisson, âgé de quarante-sept ans, cy-devant prêtre, natif de cette commune, y domicilié, fils de Jean-Pierre Baudisson et de Marguerite Guiet, a été trouvé noyé dans le puits de son jardin situé hors la porte Bellegarde, arrondissement des Piques.
D’après cette déclaration, je me suis conformé à l’arrêté du représentant du peuple Maignet, du 9 germinal dernier, et après que le citoyen Brunet, membre du Conseil général a assisté à son inhumation faite ce jourd’hui, à huit heures du soir, j’ai dressé le présent acte que j’ai signé avec le citoyen juge de paix déclarant et les deux notables ci-dessus dénommés.
[Dubois, Sollier, j.d.p., Figuière]
  • Archives départementales des Bouches-du-Rhône, cote 202 E 319
  • Anecdote signalée par Yve Chetaille