Qu’es acó ma camarado ?

ques-a-co-ma-camarado
Dans un registre non daté de La Ciotat, on fait une curieuse découverte entre deux baptêmes de 1648.
Qui a bien pu écrire ce poème ? cette chanson ? et que veut-elle dire ?
À vos plumes !!

Registre paroissial de La Ciotat
Texte et illustration transmis par Françoise Suzanne

Commentaires

  1. * Est ce le secret du trésor caché des Templiers ?
    * Ou .. La formule bien gardé de la pierre phylosophale.
    * Ou.. La .. heu .. Recette originale de la Bouillabesse ?
    –> Trop compliqué ton énigme pour un chevalier médiéval :)

  2. ALBa dit :

    Ce n’est pas qqch en fait de vraiment très rare.
    Les arch des paroisses de France ont souvent de tels éléments, également barrés de façon à encore laisser visible ce texte hors-norme (hors BMS bapt-mar-dc). Les sujets en sont très divers
    -tremblement de terre -évènement local guerrier – famine dramatique (1709 Nord-PdC) -comète -« pluie de sang » (sable rouge apporté par le foen d’AFN)-…
    On n’empêchera jamais personne de penser aux secrets historiques (tels ceux évoqués le 8nov2009), ça fait toujours rêver !
    Enfin 1648 n’est pas la fin du moyen-âge ! Les dates divergeant quelque peu selon où l’on se trouve :
    1450/54-Gutemberg
    1453-chute de Constantinople
    1492-Reconquista 1517-Réforme Luther/Calvin
    (http://fr.wikipedia.org/wiki/Fin_du_Moyen_%C3%82ge)
    cela ne dépassant jamais les débuts de la Renaissance ; là encore ça diverge, mais jamais jusqu’à 1648
    (http://fr.wikipedia.org/wiki/Renaissance_historique)

  3. Anonymous dit :

    Merci pour ces informations sur le village d’Ongles ou mes ancêtres on vécu de 1660 à 1861.
    Je suis du Jura et il ne met pas facile de ma rendre dans les Basses-Alpes comme disait mon père .
    Martine Turin