Translation des reliques de saint Clair (Saint-Antonin-sur-Bayon, 23 décembre 1787)

L’an que dessus et le vingt-trois du mois de décembre, en suite de la permission que nous avons obtenue de messieurs les vicaires généraux, nous curé de cette paroisse avons procédé le jour de dimanche à la bénédiction solennelle du corps du bienheureux Clair, abbé à Vienne en Dauphiné. Deux lévites ont porté avec vénération la statue au chant des hymnes propres pour cette cérémonie ou translation selon le rite du rituel romain.
On a tiré les boëtes quand, au son des cloches, le saint a fait son entrée dans l’église. Nous l’avons placée dans un lieu honorable destiné pour le recevoir.
On voit au dos de la statue et au travers d’une petite glace les reliques ou ossements du même saint. […] Cette statue étoit dans l’église de Sainte-Catherine de la ville d’Aix que l’on a démolie pour la reconstruction du palais. Elle étoit dans un bien mauvais état mais, avant d’en faire la translation, nous l’avons faite réparer et elle est à présent comme si elle avoit fait neuf.
La cérémonie de la susd[ite] translation a été faite en présence de tout le peuple de la paroisse et de plusieurs autres qui ont accouru des paroisses voisines et en particulier de Joseph Fabre et Louis Bourrelly, habitant en la paroisse et signé avec nous, qui avons fait acte de la présente translation et des reliques de saint Clair pour servir de monumens à la postérité et assurer la piété et la foy des fidèles.
[J. FABRE, J. L. BOURRELI, Huguet Roussillon curé]
  • Registre paroissial de Saint-Antonin