Un curé susceptible (Gréasque, 13 février 1782)

À la suite d’un mariage en date du 12 février 1782, on trouve le lendemain le texte qui suit :

greasque-panorama

« J’approuve l’écrit ci dessus et le susdit mariage fait en notre absence, parce que des affaires indispensables nous ont appelé ailleurs. Sans préjudicier à mes droits qui déboutent M. le curé de Fuveau de toutes prétentions & droits honorifiques ici, comme il conste par un décret de mille sept cent septante six1 de l’officialité, il a été prié par nous, après nous avoir offert ses services, de venir exercer son ministère, et il a daigné se rendre à notre prière. Mais comme tout titre de curé qu’il prend sans désigner sa paroisse paraît contraire à nos privilèges, nous avons jugé convenable de ne le reconnaître que pour curé de Fuveau & non de Gréasque jusqu’à ce qu’il en soit jugé autrement, et de l’écrire pour en perpétuer le souvenir. »

Note

1. C’est l’année où Gréasque est devenue paroisse indépendante par soustraction de Fuveau.

  • Archives communales de Gréasque, registre paroissial.
  • Texte transmis par Didier Verlaque.
  • Photographie : Vue générale de Gréasque. DR.

Faits divers de Gréasque