Une femme agonisante (Saint-Martin-de-Crau, 5 décembre 1651)

« Lan que dessus [1651] et le cinquiesme jour du mois de decembre feut trouvee au Grand chemin de Salon une femme agonisante par Mons[ieu]r Deydier prebtre d’Arles lequel l’assista a sa mort & sur son rappor elle moureut chrestiennemant & lay ensevelie au cimetière. »

H. MARTIN prebtre et curé

  • Ville d’Arles, paroisse de Saint-Martin-de-Crau, 203 E 151, registre non folioté
  • Texte transmis par Sébastien Avy