Vol d’un ballon aérostatique (Aix-en-Provence, 31 mai 1784)

(25 mai 1784)1
Bureau de police du 25 mai 1784 pour le bon ordre et pour le maintien de la sûreté publique le 31 mai, jour de l’expérience du balon aérostatique.
cours-gambetta-aixM. Bouteille, procureur du roi, en la juridiction de la police, a représenté au bureau que le grand concours qu’excitera le 31 mai au matin l’expérience du balon aérostatique, soit dans les avenues des casernes, soit aux environs2, exige que l’on prenne quelques précautions pour mettre la foule en sûreté et pour deffendre les propriétaires qui sont autour des casernes, et qui pourroient être endommagés.
Requiers en conséquence, primo qu’inhibitions et deffenses seront faites à tous cochers, postillons et voituriers de conduire aucun cabriolets, carrosses et voitures quelconque hors de la porte Saint-Jean3, ni dans le cours Sainte-Anne4.
2° qu’inhibitions et deffenses seront faites à toutes personnes de paroitre à cheval dans led. cours, sauf à celles qui voudront suivre le ballon à cheval de faire conduire leurs chevaux avant huit heures du matin en dela le cours Sainte-Anne et de ne les y faire repasser qu’une heure après que le ballon sera élevé.
3° qu’inhibitions et deffenses seront faites à tous porteurs de chaises de porter qui que ce soit en chaise dans led. cours sans une permission expresse et par écrit qui ne sera accordée qu’aux personnes infirmes et âgées, et qu’ils seront tenus d’exhiber et de remettre à la petite porte des casernes par où lesd. personnes seront admises.
4° qu’inhibitions et defenses seront faites à toutes personnes de monter sur les murailles ou sur les arbres du cimetière de la Magdeleine5, du cours St-Pierre6, du cours des casernes7, des casernes et autres aux environs, à peine de trois livres d’amande et des prisons.
Le bureau pourvoyant à la réquisition du procureur du roi a ordoné et ordone:
I° qu’aucuns carrosses, cabriolets ou voitures, soit de louage, soit de maison, ne pourra sortir de la porte Saint-Jean le 31 mai au matin ni entrer dans le cours Ste Anne à deux heures après dîné.
II° inhibitions et deffenses sont faites à toutes personnes de paroitre à cheval dans led. cours, sauf à celles qui voudront monter à cheval, faire conduire leurs chevaux avant huit heures du matin au delà du cours Ste Anne et de ne les y faire repasser qu’une heure après que le balon aura été élevé.
3° inhibitions et deffenses sont faites à tous porteurs de chaise de porter aucune personne dans le cours Ste Anne sans une permission expresse et par écrit.
4° inhibitions et deffenses sont faites à toutes personnes de monter sur les murailles des casernes, du cours St Pierre, du cimetière de la Magdeleine, et autres aux environs, ou sur les arbres du cours Ste Anne, du cours St Pierre et de la ville à peine de trois livres d’amande et de prison, et sera la présente ordonance imprimée pour etre lue, publiée et affichée partout où besoin sera.
Fait au bureau de police led. jour 25 mai 1784.

Notes

1. Le texte qui suit retrace les préparatifs de police concernant une expérience aérostatique prévue pour le 31 mai 1784, lundi de Pentecôte. L’historien Roux-Alphéran écrit :

« Toute la ville voulut y assister ; mais un crime inouï, qui avait été commis la nuit d’auparavant, avait répandu la consternation et le deuil… en sorte qu’un spectacle, si nouveau pour tous, ne fut en réalité qu’un bien petit divertissement pour la masse des curieux. »

Ce crime était l’assassinat de madame d’Entrecasteaux.
2. L’expérience a finalement eu lieu dans la cour de la caserne. Une brochure parue à Aix la même année rapporta l’événement.
3. Portait aussi le nom de porte d’Italie. Cette porte se dressait au débouché de la rue d’Italie sur le boulevard.
4. Actuel cours Gambetta. Là se trouvaient les casernes, dont les bâtiments existent toujours. La caserne Forbin fut construite en 1727.
5. Le cimetière de la Magdeleine porte aujourd’hui le nom de cimetière Saint-Pierre.
6. Il pourrait s’agir de l’actuelle traverse Saint-Pierre.
7. Le cours Sainte-Anne, aujourd’hui appelé cours Gambetta.

  • Sources : Archives municipales d’Aix-en-Provence, cote FF95, fo. 145.
  • Photographie : Cours Gambetta, anciennement cours Sainte-Anne, à Aix. DR.

Faits divers d’Aix-en-Provence