13 – Auriol

Auriol, l’Histoire du sentier

auriol1

On peut tout simplement avoir envie de prendre l’air, de marcher dans les belles collines… et l’Histoire des Hommes est là, au détour d’un chemin escarpé, au fond d’un ravin, cachée derrière les arbousiers, les petites lianes de salsepareille, les romarins et amélanchiers… Ainsi, au printemps, dans le ravin de la Coutronne, au pied de la Sainte-Baume, quand le silence

Un visage auriolais de 1537

Auriol-1537-enluminure

Le visage ci-contre figure dans un registre d’Auriol et a été réalisé en 1537. Merci à Françoise Suzanne de nous avoir communiqué ce cliché. Cliquez sur l’image pour l’agrandir.   Photographie : © Françoise Suzanne, 2008. Source : Archives départementales des Bouches-du-Rhône.

Combien gagnait un employé municipal à Auriol en 1745 ?

Auriol 1745Le sieur AUBANEL, trésorier, inscrit et détaille les opérations comptables de la communauté, avec entre autres, les honoraires annuels des dix officiers municipaux et employés.En voici le résumé :à Sr François GUITTON, maire : 30 livres.à Me GARNIER, greffier : 36 livres.à GIRAUD, valet de ville : 30 livres.à Me TOURNATORY, docteur en médecine : 150 livres.à Sr Benoit BALLAT, maître d’école des

Les BMS : de l’intérêt de comparer l’original et la copie. L’exemple d’Auriol (1673)

Avec les BMS en ligne, les collections départementales sont désormais facilement consultables, et nettement plus lisibles que sur microfilms. Ce qui ne doit pas nous faire oublier d’éventuelles collections communales correspondantes. Vue générale d’Auriol.Le « partage » des registres ne semble pas s’être fait d’une façon ordonnée.

« Et le curé, il le sait ? »

Une anecdote réjouissante citée par Françoise Suzanne, que nous remercions :16 heures. Je suis assise à la mairie, dans un coin, tout près de l’armoire aux trésors (les registres de BMS 1673-1792, magnifiquement rénovés et reliés).Entre un vieil homme hésitant.« Bonjour Monsieur.— Bonjour Madame.