13 – Saint-Chamas

Généalogie de la famille Jean de Sulauze

Blason de la famille Jean de Sulauze
(dessin S. Avy)

[caption id="attachment_9645" align="alignleft" width="218"] Blason de la famille Jean de Sulauze(© S. Avy)[/caption] Se­cond do­maine agri­cole de la Crau avec 1 200 hec­ta­res si­tué sur le ter­roir de la com­mune d’Is­tres (Bouches-du-Rhône), Su­lauze est éri­gé en sei­gneu­rie et com­mu­nau­té dis­tincte en 1725. Les ca­la­mi­tés des XVIIe et du dé­but du XVIIIe siè­cle pous­sent la communauté d’Istres à l’endettement.

Trouvés morts dans une baume (Saint-Chamas, 28 avril 1775)

Baumes de Saint-Chamas.
© Dominique Pipet, 2009,
avec son aimable autorisation.

[caption id="attachment_6469" align="alignleft" width="199"] Baumes de Saint-Chamas.© Dominique Pipet, 2009,avec son aimable autorisation.[/caption] « L’an mil sept cens soixante-quinze et le vingt-huit avril ont été ensevelis dans le cimetière un homme et une femme dont les noms nous sont inconnus qu’on a trouvé morts dans une caverne ou baume du Rocher, quartier des Moulières, et auxquels nous n’avons donné la

Henri Bernard s’est noyé dans le canal (Saint-Chamas,
16 août 1775)

saint-chamas-03

« L’an mil sept cent soixante et quinze et le dix-sept août a été enseveli dans le cimetière Henri Bernard, fils naturel et légitime de Louis Bernard, travailleur, et de Marguerite Bertrand, âgé d’environ six ans, que l’on a trouvé hier au matin noyé dans le canal de la Poudrière et auquel nous avons donné la sépulture que, d’après l’ordonnance de

La noyade du jeune Devoux (Saint-Chamas, 28 mars 1794)

Baumes de Saint-Chamas.
© Dominique Pipet, 2009,
avec son aimable autorisation.

[caption id="attachment_4501" align="alignright" width="221"] Carte de Cassini,région de Saint-Chamas,XVIIIe siècle, DR.[/caption] Aujourd’huy neufvième germinal, l’an deuxième [1] de la République une et indivisible, à neuf heures du matin, Louis-Pascal Laveirarié, maire en absence du citoyen Honoré Lardeirol, officier public de cette commune de Port-Chamas [2], département des Bouches-du-Rhône, district de Salon,est comparu en la maison commune le citoyen Jean Estournel,

Naissance de triplés (Saint-Chamas, 17 janvier 1657)

Registre paroissial de Saint-Chamas, année 1657Texte transmis par Géraldine Surian« Le dix-sept ont été baptisés trois jumeaux :François Jean Laudison, de Toussaint et de Françoise Porte, le parrain Jean Bernard, consul, la marraine Madalon Porte. (…) Henri Laudison, desdits père et mère, le parrain Henri Paul, la marraine Françoise Cavaillon.