Naufrage/Noyade

Noyé dans l’Argens (Brue-Auriac, 12 février 1791)

brue-auriac

« En exécution de l’ordonnance rendue par le lieutenant de juge du lieu de Saint-Estève aujourd’huy douze février mille sept cent quatre vingt onze, j’ay enseveli le cadavre de Pierre Gautier, fils de Jean et de Thérèse Allard agé d’environ 21 ans trouvé noyé dans la rivière d’Argens le mesme jour et an que dessus en presence d’Honnoré Doudon et

Cadavre sur la plage (La Garde, 23 mars 1775)

sable-plage-mer

« L’an mil sept cens soixante-quinze et le vingt-trois de mars, en consequence de l’accedit par monsieur Garnier plus ancien avocat faisant fonction de lieutenant general au siege de lamirauté de Toulon, fait au bord de la mer quartier dit de Saint Pierre à l’occasion d’un corps mort inconnu trouvé partie dans l’eau, partie dans le sable, messire Brunel pretre deservant

Noyée dans la rivière (Comps-sur-Artuby, 15 juillet 1806)

Extrait des minutes du greffe du juge de paix du canton de Comps-sur-Artuby.Texte transmis par Nadine Barret.« L’an mil huit cens six et le quinze juillet a cinq heures après midi, devant nous Laurens Honnoré Lyons, premier supleant du juge de paix du canton de Comps, residant au dit Comps, est comparu Laurens Maurin, marechal a forge de cette dite

Noyé dans le puits (Marseille,
9 novembre 1793)

registre

L’an second de la République française, le vingt du second mois, après midi, pardevant nous, officier public de cette ville de Marseille et dans la maison commune est comparu le citoyen Claude Dunant, premier assesseur suppléant au défaut du juge de paix du cinquième arrondissement du canton de Marseille, lequel, pour se conformer à l’article 8 du titre 5, section