Fusillé pour avoir passé la ligne (Saint-Chamas, 29 juillet 1721)

saint-chamas-03« L’an que dessus et le vingt-neuvième de juillet est mort et fut enterré auprès du port André Belon, fusillé là pour avoir passé établie alors pour la sûreté du pays contre la contagion de la peste, en foi de quoi je me suis signé avec les témoins. »
[SABATIER prêtre]
  • Registre paroissial de Saint-Chamas
  • Photographie : Port de Saint-Chamas. DR