Joseph Leydier, jeté sous un pont (Bédoin, août 1892)

madeleine-bedoin

Une tentative d’assassinat a été commise à Bédoin, petite commune vauclusienne au pied du Mont Ventoux, durant l’été 1892. Joseph Leydier, 45 ans, né à Mirabel-aux-Baronnies (Drôme), était un ouvrier employé aux mines de charbon de Méthamis (Vaucluse).
Alors qu’il avait obtenu un congé, il prit à pied la route pour rentrer voir les siens dans son village. Quarante kilomètres nécessitent bien neuf heures de marche, sans compter les pauses. Arrivé à Bédoin en fin de journée – Bédoin qui est presque à mi-chemin –, il décida de faire une halte pour se reposer de son long chemin.
Il trouva un cabaret ou il put se restaura et ne reprit la route qu’à une heure du matin.
Ce fut une jeune bergère qui le retrouva presque inanimé, au quartier de la Madeleine, sous le pont de Pattris. Lorsqu’on l’interrogea, il dit qu’il avait été arrêté par trois individus qui lui avaient donné de violents coups de bâton et l’avaient jeté sous le pont.
On le transporta donc à l’hôpital de Bédoin où il reçut de premiers soins. Le parquet de Caprentras fut chargé de l’enquête. Nous n’avons malheureusement pu en connaître l’issue.
  • Source : Le Rappel, 29 août 1892, p. 3.
Faits divers de Bédoin