Jules Vence (né en 1839), un consul à La Ciotat

Jules Vence

Jules Antoine Joseph Paul Vence, connu sous le nom de Jules Vence, est né le 4 mars 1839 au n° 19 de la rue du Four-Vieux, à La Ciotat, de Joseph Édouard Vence (né en 1804), constructeur de navires, et de Marie Baptistine Alexandrine Gonnet (née en 1820). Le milieu de la marine dans lequel il grandit va le guider dans le choix de ses études : c’est la profession d’ingénieur maritime qu’il exerce, d’abord aux ateliers des Messageries maritimes, où il est inspecteur, puis au Lloyd’s Register à Marseille.
Mais il se fait surtout connaître comme vice-consul de Suède et de Norvège à La Ciotat. Fait chevalier de la Couronne d’Italie en 1886, il est aussi chevalier du Sauveur de Grèce et officier du Nicham-Iftikar. Parmi ses nombreuses fonctions, il est aussi administrateur de la Caisse d’épargne des Bouches-du-Rhône.
Jules Vence est l’auteur d’un ouvrage lié à la marine : La Construction et la Manœuvre des bateaux et embarcations à voilure latine (éd. Challamel, Paris, 1897), médaille d’argent de l’Union du Yacht français.
  • Photographie : DR.