Morts exceptionnelles à Arles au XIXe siècle

  • Source : Archives municipales d’Arles, J71, « tableau trimestriel des décès accidentels ou dus à des épidémies (1840-1874) »

groupe-arlesiennes-panoramaÀ Arles, les forces de police durent établir trimestriellement une liste de toutes les morts exceptionnels survenues sur le territoire de la commune, durant au moins une trentaine d’années au milieu du XIXe siècle. Ce type de relevé excluait toutes les morts naturelles dues à l’âge, les décès de femmes en couches et les morts de maladie, qui représentaient tout de même une très large majorité des décès de la population. On relevait toutefois sur ces listes le nombre de victimes d’épidémies, considérées comme des maladies exceptionnelles. A cette égard, nous verrons à quel point l’épidémie ce choléra, survenue en 1849, fut tragique dans la ville.
Sur la période dont nous avons retrouvé les statistiques (1840-1874), on déplorera le caractère raccourci de certaines données (« morts accidentelles ») pour lesquelles on aurait aimé avoir davantage de détails. Dans certains cas, heureusement, on précise le genre de la mort exceptionnelle. A cet égard, l’année 1840 est la plus précise. Il semble que dans les premiers temps de ces relevés, les fonctionnaires de police mettait un zèle particulier à relater dans le détail toutes les morts exceptionnelles survenues à Arles et dans son territoire.
Si l’on regarde les chiffre à l’état brut ou que l’on énumère le relevé (présenté sous sa forme complète en fin d’article), on ne constate pas de grosses surprises. On a en effet plus de chances de mourir d’un accident que d’être assassiné.

Sur les 512 morts constatées :

  • 268 (52%) ont une cause accidentelle (les accidents les plus fréquents à Arles étaient dues à des noyades dans le Rhône ou dans divers canaux, on trouve aussi quelques accidents de circulation),
  • 173 (34%) ont été provoqués par l’épidémie de choléra de 1849,
  • 40 (8%) sont dues à des suicides,
  • 17 (3,3%) sont la suite de deux épisodes de variole, survenus en 1847 et en 1854,
  • 14 (2,7%) sont des meurtres.

Voila les chiffres à l’état brut. Si, toutefois, on opposait les sexes, les causes principales ne seraient plus les mêmes. Il apparaît que les hommes sont impliqués dans plus de 75% des morts exceptionnelles. Ce chiffre n’est pas étonnant dans la mesure où ils passent le plus clair de leur temps à l’extérieur, dans la rue, dans leurs champs, et sont soumis plus que les femmes à la venue d’accident. D’ailleurs, si l’on ne tient pas compte que des morts accidentelles en elles-mêmes, les hommes représentent presque 90% du total.
Comme on peut s’y attendre aussi, les hommes sont plus souvent victimes de suicides (82% des suicidés) et de meurtres (93% des meurtres).
Enfin, les épidémies sont plus égales face à leurs victimes, même si elles touchent un peu plus d’hommes (64%) que de femmes; les contacts avec les autres sont, comme nous l’avons vu, constant chez les hommes, ce qui explique une contamination plus facile.

Voici à présent le relevé complet tiré des archives de police (cote J71):

2e trimestre 1840 : Trois hommes et une femme morts accidentellement:

  • Rapis Louis, cultivateur, trouvé mort le 2 mai 1840, sur le chemin de Mas-Thibert à Boisvieil, mort d’une attaque d’apoplexie.
  • Jean Joseph Alexandre, âgé de quatre mois, trouvé mort le 4 mai 1840, noyé dans le canal de Langlade.
  • Inginat Agnès Pascale, âgée de 50 ans, trouvée morte le 4 mai, noyée dans le Rhône.
  • Aubert, entrepreneur de travaux publics, mort d’une chute de cheval.

3e trimestre 1840 : Un garçon mort noyé dans le Rhône.
4e trimestre 1840 : Un homme noyé « par l’inondation », quatre petites filles brûlées.
1er trimestre 1841 : Pas de décès.
4e trimestre 1841 : Un homme mort accidentellement, un homme suicidé.
3e trimestre 1842 : Trois hommes morts accidentellement.
2e trimestre 1843 : Un homme suicidé, un homme et une femme morts accidentellement.
3e trimestre 1843 : Quatre noyés dont un enfant, tous de sexe masculin.
4e trimestre 1843 : Deux hommes morts accidentellement.
1er trimestre 1844 : Pas de décès.
4e trimestre 1844 : Trois noyés et un enfant écrasé par une charrette (sexe non précisé).
1er trimestre 1845 : Trois décès accidentels (sexe non précisé).
4e trimestre 1845 : Un suicide et quatre morts accidentelles (sexe non précisé).
1er trimestre 1846 : Un homme suicidé, une femme assassinée, trois hommes et une femme morts accidentellement..
2e trimestre 1846 : Deux hommes assassinés, dix hommes morts accidentellement.
3e trimestre 1846 : Un homme assassiné, dix hommes et deux femmes morts accidentellement.
1er trimestre 1847 : Trois hommes et deux femmes morts de la variole, cinq hommes morts accidentellement.
2e trimestre 1847 : Un homme et une femme morts de la variole, cinq hommes morts accidentellement.
3e trimestre 1847 : Un homme mort de la variole, douze et une femme morts accidentellement. « Sur 13 morts accidentelles, 11 ont été le résultat de l’asphyxie dans les eaux et deux ont été causés par des chocs de voiture. »
4e trimestre 1847 : Un homme suicidé, un homme assassiné et trois hommes morts accidentellement.
1er trimestre 1848 : Un homme suicidé, deux hommes et une femme morts accidentellement.
4e trimestre 1848 : Deux hommes et une femme morts accidentellement.
1er trimestre 1849 : Trois hommes morts accidentellement.
2e trimestre 1849 : Quatre hommes morts accidentellement.
3e trimestre 1849 : Sept hommes et une femme morts accidentellement. Cinquante-sept hommes et trente-cinq femmes morts des suites d’une épidémie. « L’épidémie qui règne à Arles est le choléra-morbus. »
4e trimestre 1849: Deux hommes morts accidentellement. Cinquante-cinq hommes et vingt-six femmes morts des suites d’une épidémie. « L’épidémie qui sévissait alors était le choléra-morbus qui a entièrement cessé depuis le 1er novembre 1849. »
1er trimestre 1850: Quatre hommes et une femme morts accidentellement.
2e trimestre 1850: Sept hommes morts accidentellement .
3e trimestre 1850: Trois hommes et deux femmes morts accidentellement, trois hommes suicidés.
4e trimestre 1850: Un homme assassiné, trois hommes morts accidentellement.
1er trimestre 1851: Un homme assassiné, deux hommes morts accidentellement.
2e trimestre 1851: Un homme assassiné, trois hommes et une femme morts accidentellement.
3e trimestre 1851: Neuf hommes morts accidentellement.
4e trimestre 1851: Un homme suicidé, une femme morte accidentellement.
1er trimestre 1852: Un homme suicidé, deux hommes mort accidentellement.
2e trimestre 1852: Un femme suicidée, deux hommes mort accidentellement.
3e trimestre 1852 :
Un homme suicidé, un homme assassiné, six hommes morts accidentellement.
4e trimestre 1852 :
Deux hommes morts accidentellement (noyés).
1er trimestre 1853 :
Pas de décès.
2e trimestre 1853 :
Un homme et une femme suicidés, deux hommes et une femme morts accidentellement (noyés).
3e trimestre 1853 :
Un homme suicidé, six hommes et une femme morts accidentellement.
4e trimestre 1853 :
Deux hommes morts accidentellement.
1er trimestre 1854 :
Deux hommes morts accidentellement, six hommes et trois femmes morts de la variole.
4e trimestre 1854 :
Deux hommes et une femme morts accidentellement.
1er trimestre 1855 :
Une femme suicidée, trois hommes et une femme morts accidentellement.
3e trimestre 1855 :
Une femme suicidée, un homme assassiné, quatre hommes morts accidentellement.
4e trimestre 1855 :
Un homme et une femme morts accidentellement.
3e trimestre 1856 :
Cinq hommes et deux femmes morts accidentellement.
4e trimestre 1856 :
Un homme mort accidentellement.
1er trimestre 1857 :
Un homme mort accidentellement.
2e trimestre 1857 :
Cinq hommes mort accidentellement, un homme suicidé.
3e trimestre 1857 :
Neuf hommes et deux femmes morts accidentellement.
3e trimestre 1858 :
Deux hommes morts accidentellement.
4e trimestre 1858 :
Un homme assassiné, une femme morte accidentellement.
1er trimestre 1859 :
Quatre hommes suicidés.
2e trimestre 1859 :
Deux hommes suicidés, deux hommes et une femme morts accidentellement.
3e trimestre 1859 :
Un homme assassiné, neuf hommes morts accidentellement.
1er trimestre 1864 :
Un homme suicidé, un homme mort accidentellement.
4e trimestre 1864 :
Deux hommes morts accidentellement.
4e trimestre 1867 :
Un homme suicidé, un homme mort accidentellement.
2e trimestre 1868 :
Quatre hommes morts accidentellement.
3e trimestre 1868 :
Deux hommes morts accidentellement.
4e trimestre 1868 :
Deux hommes et une femme suicidés, trois hommes et une femme morts accidentellement.
??e trimestre 1869 :
Deux hommes suicidés, deux hommes et une femme mort accidentellement. « Sur ce chiffre de trois morts [accidentelles] figurent deux enfants asphyxiés dans un incendie. »
1er trimestre 1870 :
Sept hommes morts accidentellement.
2e trimestre 1870 :
Une femmes suicidée, trois hommes et une femme morts accidentellement.
4e trimestre 1870 :
Pas de décès.
1er trimestre 1871 :
Pas de décès.
1er trimestre 1873 :
Deux hommes suicidés, un homme mort accidentellement.
2e trimestre 1873 :
Deux hommes suicidés, un homme et une femme morts accidentellement.
3e trimestre 1873 :
Un homme suicidé, un homme assassiné, quatre hommes morts accidentellement.
3e trimestre 1874 :
Deux hommes morts accidentellement.
4e trimestre 1874 :
Cinq homme morts accidentellement.

Photographie : Groupe d’Arlésiennes au début du XXe siècle. DR.