Un Lorrain mort à La Roque
(La Roque-d’Anthéron,
2 février 1895)

Extrait du Registre des arrêtés du Maire de la commune de la Roque d’Anthéron, canton de Lambesc, département des Bouches-du-Rhône :

« L’an mil huit cent quatre-vingt-quinze, le deux février à onze heures du matin, devant nous Giachino Louis, maire et officier de l’état-civil de la commune de la Roque d’Anthéron, canton de Lambesc, département des Bouches-du-Rhône, ont comparu Jusiany Louis, garde champêtre, âgé de quarante-neuf ans et Fouque Louis-Auguste, receveur du syndicat, âgé de quarante-un ans, tous deux domiciliés en cette commune,

roque-d-antheron

lesquels nous ont déclaré que, ce jourd’hui à neuf heures du matin, ils avaient trouvé sur le territoire de notre commune, au quartier du Grand-Pont, à côté de la halle de Valbonnelle (chemin de fer d’Eyguières à Meyrargues) le corps d’un homme inconnu, âgé d’environ soixante-dix ans, presque chauve, barbe et cheveux blancs, yeux blancs, taille d’environ un mètre soixante centimètres, vêtu d’effets tombant en loques sans nuance marquée, une paire de sabots et un chapeau de paille noire étaient à côté de lui, ainsi qu’une caisse renfermant divers objets sans valeurs, servant sans doute a sa profession et laissant supposé qu’il fabriquait des marques à broderie.
Il a été trouvé sur lui une seule et unique pièce consistant à un duplicata d’un acte d’option pour la nationalité française, délivré le quatorze septembre mil huit cent soixante-douze, par Monsieur le Maire de la ville d’Épernay (Marne) qui donne les indications suivantes :
« Devant nous Maire de la commune d’Épernay est comparu le sieur Darnam (Charles Armand) né à Metz (Moselle) le vingt-sept février mil huit cent-vingt-quatre. »
Il est permis de supposer d’après l’âge du décédé que cette pièce lui était personnelle.
La filiation n’étant pas connue, nous réservant de la faire établir s’il était possible, après nous être assuré du décès, qui nous a paru remonter à trente-six heures, en avons dressé le présent acte pour mémoire, en attendant le résultat de nos démarches, dont nous avons donné lecture aux déclarants et que nous avons signé avec eux. »
[FOUQUE - JUSIANY et GIACHINO, maire]
« D’après un extrait de son acte de naissance, délivré par les autorités allemandes et reçu aujourd’hui le défunt dénommé ci-dessus est, en effet, né à Metz le vingt-sept février mil huit cent vingt-quatre, fils de Darnam Rose, non mariée, âgée de trente ans, native de Verdun, domiciliée à Metz, sans profession, fille de Charles Darnam, rentier, et de Henriette Mandart. Il résulte des renseignements fournis à notre Ambassadeur par les autorités allemandes que le susnommé était veuf, qu’il avait un fils et qu’il aurait opté à Épernay pour la nationalité française. De tout ce que dessus nous avons dressé acte que nous avons signé le vingt-six juin mil huit cent quatre-vingt-quinze à dix heures du matin. »
[SAUDINO Louis]
  • Registre d’état civil de La Roque-d’Anthéron
  • Texte transmis par Daniel Tertian