Une famille provençale : les Gassaud

gassaud

© Sébastien Avy, 2013.

Voici une généalogie de la famille de Gassaud, établie par les soins de M. Charles Ordinis, que nous remercions vivement.
Généalogies succinctes dans : La Chesnaye, tirée d’Artefeuil (t.1 et additions) et CEA, notices rapides dans : Borricand et Gourdon de Genouillac. Armes : d’azur à une tour d’or maçonnée de sable. L’armorial Genevois d’Eugène-Louis Dumont fait mention d’Hylaire Gazaud fils de feu Nycod, de Châteaurenard en Provence, reçu bourgeois de Genève le 3 novembre 1556 avec ses fils Antoine et Jean, et leur donne pour armes : d’azur à une tour d’argent crénelée et maçonnée de sable.

I – Barnabé Gassaud, épouse Marie de Cruys, d’où :

II – Antoine Gassaud, notaire royal, greffier des appellations au siège de Forcalquier, procureur au siège de Forcalquier par provisions du 27 mai 1573, épouse le 4 octobre 1557, Bernardine Volland, fille de Georges et de Claire Barcillonne, d’où :

1. Pierre Gassaud, né le 28 mars 1565 à Forcalquier.

2. Jean Gassaud, né le 27 octobre 1566 à Forcalquier, décédé le 21 février 1567.

3. Marie Gassaud, née le 4 juillet 1568, décédée en 1588.

4. Honorat Gassaud, né le 2 juin 1570 à Forcalquier, baptisé le 23 à Forcalquier, décédé le 15 août suivant.

5. Ysabeau Gassaud, née le 29 mars 1572 à Forcalquier, épouse pc du 11 septembre 1588 Jean Bonard, notaire du roi, procureur à Forcalquier.

6. Claire Gassaud, née le 4 novembre 1573 à Forcalquier.

7. Anne de Gassaud, née le 28 septembre 1575 à Forcalquier, épouse Joseph de Guérin, notaire royal de Forcalquier, décédé entre 1615 et 1627, d’où :

1. Louise de Guérin, épouse pc du 11 mars 1627, Jean Martin, fils de Mary, procureur au siège de Sisteron.

8. Jehanne Gassaud, née le 1 janvier 1577 à Forcalquier, décédée le 27 janvier suivant.

9. Jean qui suit,

10. Etienne Gassaud, né le 12 juin 1680 à Forcalquier.

III – Jean Gassaud, né le 22 décembre 1578 à Forcalquier, notaire royal et procureur au siège de Forcalquier, épouse Marie de Royère, d’où :

1.Jean-Antoine qui suit,

2.Joseph Gassaud, procureur au parlement, épouse Marie de Guérin, d’où :

1.Mathieu de Gassaud, conseiller procureur au siège de Sisteron, épouse pc du 16 août 1645, Marie de Jacques, fille de Me Antoine, avocat à Forcalquier.

3.Pierre de Gassaud, sacristain de Notre-Dame de Ganagobie, prieur de Montfort.

4.Claire de Gassaud épouse 1) Gaspard Burle, bourgeois de Forcalquier. 2) Pierre Bandoly, procureur au siège de Forcalquier.

5.peut-être Jean qui suivra,

IV – Jean-Antoine Gassaud, avocat à la cour, puis au parlement de Dauphiné, anobli par lettres patentes de 1662, qu’il fait enregistrer le 23.10 de la même année, et le 13 janvier 1663 ; un édit de 1664 ayant révoqué tous les anoblissements concédés depuis 1611, il obtient une confirmation par de nouvelles lettres patentes de décembre 1667 ; épouse pc du 11 avril 1623, Françoise de Mathéaud, décédée avant 1661, fille de noble Pierre, sieur de Beaurepaire, écuyer de la Bréole, et de Marguerite de Villeneuve. D’où :

1.Pierre qui suit,

2.? Dorothée de Gassaud épouse Henri de Bournet.

3.Jean Gassaud fait souche à Lyon où il s’installe dans le négoce du drap, épouse 1) le 11 juin 1659 à Lyon, Jeanne Pelloutier fille d’Antoine marchand bourgeois de Lyon, et de Suzanne Magalon. 2) le 4 janvier 1663 à Lyon, Anne Seignoret fille d’Etienne marchand de Lyon, et d’Antoinette Fayolle. D’où :

Du premier mariage :

1.Suzanne Gassaud née le 28 août 1660 à Lyon.

2.Du second mariage :

3.Antoinette Gassaud, née le 5 octobre 1663 à Lyon.

4.Catherine Gassaud, née le 23 octobre 1664 à Lyon.

5.Françoise Gassaud, née le 20 novembre 1665 à Lyon.

6.Anne-Marie Gassaud, née le 14 décembre 1666 à Lyon.

7.Jean Gassaud, né le 3 décembre 1667 à Lyon.

8.Jacques Gassaud, né le 3 août 1670 à Lyon

4.Louis de Gassaud, sieur de Beaurepaire; décédé avant 1705, épouse pc du 6 janvier 1661 Françoise de Perrachon, décédée avant 1692, fille de Jacques, conseiller du roi en ses conseils, et de Dorothée Vimar. Elle est sœur de Louise de Perrachon, mariée pc du 6 octobre 1660 à Jacques de Durand, sieur de la Garde. D’où :

1.Marc Gassaud, sieur de Beaurepaire, capitaine au régiment de Picardie, maintenu avec son frère dans sa noblesse par jugement rendu à Aix par Cardin Le Bret le 6 août 1710, épouse 1) pc du 14 octobre 1692 Jeanne de Savournin, fille de Me Jacques, avocat en parlement, et de feue Isabeau de Gaudemar, de Forcalquier. 2) pc du 30 juillet 1697 Françoise de Joannis de Châteauneuf, fille de feu Gaspard et de Marie de Demandols.

2.Antoine de Gassaud, écuyer, de Manosque, sieur de Beaurepaire, maintenu dans sa noblesse le 6 août 1710, épouse pc du 5 janvier 1705 Marie d’Audiffred fille de feu Pierre, écuyer, de Manosque, et de Louise de Jouffroy.

3.Françoise de Gassaud

4.Marie de Gassaud

V – Pierre de Gassaud,marchand, décédé avant 1708. Pierre de Gassaud, écuyer, fait enregistrer ses armes à l’armorial de Forcalquier : d’azur à une tour d’or maçonnée de sable. Ep. 1) pc du 19 novembre 1653 Marguerite de Lieutaud, fille de MeJacques, notaire et greffier des insinuations au siège de Forcalquier, et de Suzanne de Posilis. 2) pc du 16 mars 1666 avec lettres patentes de dispense de mariage (ils sont de la religion prétendue réformée), assisté de Louis de Gassaud, sieur de Beaurepaire, son frère, Suzanne de Taxil, fille de feu Pierre, bourgeois de Manosque. D’où, du second mariage :

1.André qui suit,

2.Scipion de Gassaud

3.Marguerite de Gassaud

4.Catherine de Gassaud

5.Ne de Gassaud épouse Charles de Joannis de Châteauneuf marquis de Châteauneuf, son cousin germain, veuf, fils de Charles et de Françoise Marquise de Lastours.

6.Suzanne de Gassaud abjure la religion protestante dans laquelle elle est née, au mois de mai 1683, alors âgée de 8 à 9 ans, le procès verbal d’abjuration a lieu au monastère des religieuses de la Visitation Sainte-Marie de Forcalquier, épouse pc du 29 janvier 1708 assistée de Scipion de Gassaud son frère, Barthélémy Durand, marchand de Forcalquier, fils de feu Jean, et de Marguerite Revest.

VI – André de Gassaud capitaine d’infanterie épouse Marie Anne de Gaudemar d’où :

1.Jacques-Paul qui suit,

2.André de Gassaud officier au régiment de Flandre en 1759, prend part aux assemblées de la noblesse à Forcalquier en 1789.

3.Marie Anne de Gassaud

VII – Jacques-Paul de Gassaud chevalier, seigneur de Beaulieu, habitant de Manosque, officier d’infanterie, prend part aux assemblées de la noblesse à Forcalquier en 1789, épouse 1750 Clotilde de Laugier fille de Jean, bourgeois de Manosque, qui a laissé un livre de raison ; d’où :

1.Laurent (Marie) qui suit,

2.Marie-Fortunée de Gassaud épouse 1) N. Maisse 2) N. Solliers.

3.Marie-Madeleine de Gassaud épouse Antoine de Loth.

4.Clotilde-Marie-Anne de Gassaud

VIII – Laurent de Gassaud ancien mousquetaire dans la garde ordinaire du roi, prend part en 1789 aux assemblée de la noblesse à Forcalquier, épouse le 24 mai 1796 à Marseille, Rose de Raymond née le 3 août 1767 à Marseille, décédée le 9 août 1835 à Manosque. D’où :

1.André qui suit,

2.Marie de Gassaud née le 13 septembre 1800, décédée le 8 juillet 1870 à Aix, épouse 29 janvier 1825 Frédéric du Puy-Montbrun né le 26 octobre 1887 à Ambialet, inspecteur de l’Académie d’Aix, décédé le 6 octobre 1854 à Aix.

3.Magdeleine de Gassaud née le 9 mai 1802 à Manosque, y décédée.

4.Elizabeth de Gassaud née le 10 mai 1804 à Manosque, décédée en 1873, épouse Joseph de Ribbe.

IX – André de Gassaud né le 8 février 1797 à Marseille, auditeur du consul d’Etat, puis substitut du procureur du roi à Marseille, décédé le 20 octobre 1863 à Paris, dernier représentant mâle de sa famille, épouse 1823 Zénaïde Durand. D’où :

1.Rose-Marie de Gassaud née en 1825, décédée 1891, épouse comte Charles de Saporta.

2.Claire de Gassaud née en 1839 épouse 1) le 23 septembre 1861 à Marseille, Alfred Cabanis de Courtois secrétaire d’ambassade, qui fut adopté par son oncle Léon de Courtois dont il prit le nom. 2) baron de Lassus.

___________________

III – Jean Gassaud notaire royal et procureur au siège de Forcalquier, décédé avant 1637, épouse Diane de Germain d’où :

1.Marguerite de Gassaud épouse pc du 7 juin 1637 Claude Duffour écuyer, de Pertuis, fils de feu Gaspard, écuyer ; elle est assistée de dom Pierre de Gassaud sacristain de Notre-Dame de Ganagobie, prieur de Montfort.

2.Louis qui suit,

3.Elie Gassaud écuyer, condamné comme faux-noble en 1669, bourgeois de Forcalquier et fermier du prieuré de Ganagobie ; épouse pc du 23 novembre 1651 Françoise de Laugier fille d’Antoine, bourgeois, et de Jeanne de Fornel ; et belle-sœur des avocats Pierre de Boniface et de François Rosselin.

4.Judith Gassaud épouse pc du 25 avril 1642 Gaspard Laugier licencié en droit, d’Entrevennes, fils de Me Joseph, viguier au marquisat d’Oraison, et de Catherine Rascas.

IV – Louis de Gassaud marchand bourgeois de Forcalquier, teste le 15 avril 1681; épouse Françoise de Fournel, d’où :

1.Jacques qui suit,

2.Etienne Gassaud avocat en parlement, décédé avant 1724, épouse en novembre 1691, Marguerite de Parisy fille de feu Joseph, avocat en parlement, et de Marie Monier.

3.Scipion Gassaud légataire de son père 1681.

4.Jeanne de Gassaud épouse pc du 5 juin 1660 Jacques Blanchard maître apothicaire de Forcalquier.

5.Marie Gassaud mariée avant 1681.

6.Claire Gassaud non mariée en 1681.

7.Diane Gassaud non mariée en 1681.

8.Françoise Gassaud mariée avant 1681.

9.Catherine Gassaud mariée avant 1681, épouse Jean-François Eymar, viguier et capitaine pour le roi au siège de Forcalquier, décédé avant 1700, d’où :

1.François Eymar écuyer, seigneur du Bignosc et de la Forest, maire perpétuel alternatif et mi-triennal de Forcalquier, acquiert l’office de lieutenant général en la sénéchaussée de Forcalquier resté vacant depuis la mort de Gaspard d’Arnaud qui lui est adjugé le 25 mai 1708, ajoute à sa charge celle de conseiller secrétaire du roi, maison et couronne de France en la chancellerie de Provence, décède le 6 septembre 1738 à Forcalquier âgé de 70 ans; à sa mort son office de lieutenant général laissé vacant sera repris par son oncle Ange Eymar. Il épouse pc du 2 mars 1713, Ursule Charlotte Robineau fille de Pierre conseiller du roi, receveur général de France en Provence, et de feue Catherine Raguenau, de Marseille. D’où :

1.Louis Joseph François d’Eymar du Bignosc avocat au parlement, épouse pc du 16 octobre 1746 Anne Elisabeth Madeleine d’Eymar, fille d’Ange, seigneur de Saint-Jean, avocat au parlement, et de feue Elisabeth de Gache ; il est assisté de Jeanne d’Eymar femme de Joseph d’Illy, Geneviève et Charlotte d’Eymar, ses sœurs, de Pierre de Robineau, commissaire des guerres, son oncle, de Marie Julie de Meyronnet Saint-Marc, sa tante, de François du Teil, avocat au parlement, son oncle, de dom Jean Victor Decorio prieur de Ganagobie seigneur de Ganagobie, Arris, Sigonce et Valous, son cousin, elle est assistée de Jean François Eymar conseiller avocat du roi au siège de Forcalquier, son oncle, de Balthasar Eymar docteur en théologie, chanoine sacristain, vicaire général et official de Marseille, et syndic du clergé dudit diocèse, son grand-oncle, de Madeleine Eymar femme de Joseph-Gaspard d’Eyroux de Pontevès lieutenant général criminel au siège de Forcalquier, sa tante, de Jean-Pierre Vial avocat au parlement, subdélégué de Mgr l’Intendant de Provence, et d’Ursule-Madeleine du Teil sa cousine. D’où :

1.Thérèse Julie d’Eymar du Bignosc née le 20 mai 1751 à Forcalquier, décédée le 3 septembre 1826 à Forcalquier, épouse le 23 février 1773 à Forcalquier, Pierre Arnaud (1735-1779) officier d’artillerie, chevalier de l’ordre de Saint-Louis, fils de Jean-Baptiste et d’Ursule Magdeleine du Teil. Dp.

2.Jeanne d’Eymar épouse Joseph d’Illy.

3.Geneviève d’Eymar

4. Charlotte d’Eymar

2.Pierre Eymar chanoine de l’église de Forcalquier.

3.Louis Eymar sacristain du doyenné de Valensole.

4.Joseph Eymar avocat au parlement.

5.Jeanne Eymar épouse pc du 8 mai 1700 François du Teil.

V – Jacques de Gassaud marchand de Forcalquier, décédé avant 1683, épouse 1) pc du 15 avril 1663 Isabelle de Lieutaud fille de Jacques, notaire et procureur, et de Suzanne de Posilis. 2) pc du 9 novembre 1671 assisté de Pierre de Gassaud, écuyer, de Forcalquier, son cousin, Chrétienne de Savournin, fille de Dominique et d’Olympe de Silvestre, de Lourmarin. D’où :

Catherine de Gassaud épouse du 28 septembre 1683 Honoré d’Estienne-Chaussegros, seigneur de Lioux, décédé en 1733, fils de feu Cosme seigneur de Lioux, et de Lucrèce de Coriolis d’Espinouse.

« Ces filiations ont été constituées entièrement à partir de l’Inventaire de la série B des Archives des Basses-Alpes, ouvrage dense dû au travail remarquable de l’archiviste de l’époque M. Isnard. Tous les éléments sont donc contrôlables. Quelques compléments (relevés de naissances notamment) ont été empruntés à des généanautes qui voudront bien m’excuser de ne pas les citer, mais qui auront sûrement le plaisir de voir leurs efforts relayés. » (Ch. Ordinis)

Commentaires

  1. Anonymous dit :

    Bonjour
    Concernant le CM de Catherine de Gassaud avec Honoré d’Estienne CHaussegros, il faut préciser que celui-ci à bien eu lieu le 28 septembre 1683 à Forcalquier « maître Aymond, notaire et procureur de ce lieu.
    Le mariage a eu lieu le 20 octobre 1683 à Manosque (source: livre de raison d’Honoré d’Estienne Chaussegros, ses fils et petit fils). AD 13/3E 157.
    Le décès de Honoré est le 11 novembre 1733 à Lioux.
    Pierre DUNEZ