04 – Reillanne

Les maires de Reillanne (Alpes-de-Haute-Provence)

reillanne

XVIIIe siècle 1793-1801 : François DERMITANIS XIXe siècle 1801-1802 : Michel MARTIN-FERRÉOL 1804 : François MARTIN-FERRÉOL 1804-1807 : Joseph DAUPHIN 1808-1823 : Paul DEVOULX 1823-1826 : Pierre-Paul ARNAUD 1826-1830 : Jean-Denis ISOARD octobre 1830-1831 : Marie-Denis MARTIN décembre 1831-octobre 1840 : Pierre-Paul ARNAUD octobre 1840-avril 1848 : Étienne CHAUVIN avril 1848-1851 : Jean-Baptiste ROMAN 1852-1857 : Jean-Auguste DERMITANIS 1857-1860 : Hercule César Alfred DE SALVE décembre 1860-avril 1861 : Joseph-Balthazard AUBERT avril 1861-octobre 1861 :

La Grand-Rue de Reillanne hier et aujourd’hui

reillannegrandrue

Les années ont bien passé entre ces deux photos de la Grand-Rue de Reillanne (Alpes-de-Haute-Provence), aujourd’hui boulevard Long-Barri. Le goudron a remplacé la terre battue. Les gens attardés dans la rue à papoter ont été remplacés par les véhicules garés. La colline de Saint-Denis a été abondamment boisée.

Morte en odeur de sainteté (Reillanne, 12 février 1792)

antoine-watteau-etude-femme

« Jeanne Isoard, vulgairement appelée Clairon, âgée d’environ quarante-quatre ans, fille à feu Jean Isoard, bastier, et de feue Delphine Eyriès, après une vie des plus exemplaires, est morte munie de tous les sacrements, en odeur de sainteté, le jour d’hier, et a été ensevelie dans le cimetière de cette paroisse aujourd’hui, treizième février mil sept cent quatre-vingt douze.

Le clocher Saint-Denis à Reillanne

reillanne

Voici une photographie postée écrite le 2 mai 1917 et postée le lendemain. Elle représente une vue générale du village de Reillanne, dans les Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence). « Je suis arrivé en bonne santé à Vachères ; en ce moment je suis de passage à Reillanne… », écrit l’expéditeur. Photographie : coll. pers.

La mort est à craindre… (Reillanne, 1759)

mortestacraindre

Sur la quatrième de couverture d’un registre paroissial de Reillanne, on trouve les mots suivants, sans doute rédigés de la main du curé et invitant le lecteur à la réflexion : « La mort est à craindre, ses coups sont mortels. Du pauvre au plus riche, elle passe sans appel.

Brève histoire de Reillanne

clocher-saint-denis-reillanne

Reillanne, fondée avant l’ère chrétienne, apparaît sous le nom « Reglana » en 909. A l’origine, c’était une bourgade romaine, Alaunia, située dans la plaine qui, dévastée par les invasions barbares, se transporta à son emplacement actuel. Au Moyen Âge, Reillanne se fortifia et un château fut construit. Elle devint ensuit un établissement templier, puis franciscain.

La taille des arbres – Lettre de Céreste à Reillanne (10 février 1853)

envA07

Sources : Archives personnelles de l’auteur. Une lettre, écrite le jeudi 10 février 1853 et expédiée le samedi 12, et dont l’adresse indique : « À Monsieur Monsieur Miane père de Monsieur Miane notaire à Reillanne » L’expéditeur écrit de Céreste (Alpes-de-Haute-Provence) à destination de Reillanne, même département, situé à environ 8 kilomètres à l’est.