05 – Aspres-sur-Buëch

Théodore Aubanel (1829-1886), le poète amoureux

Théodore Aubanel, par Étienne Cajart.

[caption id="attachment_11232" align="alignright" width="230"] Théodore Aubanel, par Étienne Cajart.[/caption] Théodore Aubanel naît le 26 mars 1829 à Avignon, dans une famille d’imprimeur, du mariage de Laurent Aubanel et de Thérèse Seyssaud. Il est donc lui-même imprimeur, mais sa passion reste la poésie lyrique provençale. Même si dans sa famille bourgeoise on ne parle que peu le provençal, Théodore Aubanel s’aperçoit que cette langue est vivante tout autour de lui : dans les moindres ruelles et les campagnes d’Avignon, et même dans sa maison où un vieil oncle s’obstine à ne pas parler autrement.

Un accouchement fatal (Aspres-sur-Buëch, 9 mai 1736)

naissance

« L’an 1736 et le dix de mai, le corps mort le jour d’hier de Marie Anne Evesque femme d’Estienne de ce lieu d’Aspres, agée d’environ dix neuf ans, munie pendant sa maladie des sacrements requis et nécessaires, enceinte d’environ huit mois d’un garçon qu’on a eu soin d’abord après la mort de sa mère de fendre le côté gauche d’icelle