13 – Marseille

Une famille provençale : Le Mée de La Salle

© Sébastien Avy, 2013.

[caption id="attachment_6090" align="alignright" width="272"] © Sébastien Avy, 2013.[/caption] La famille Le Mée de La Salle, comme son nom l’indique, est originaire de Bretagne, et plus particulièrement des Côtes-d’Armor (anciennement Côtes-du-Nord) où ses membres étaient marins.

Vomissement de sang (Marseille, 25 novembre 1793)

bannfdiv-small

« L’an second de la République française, le cinq frimaire après midi, pardevant nous, officier public de Marseille et dans la maison commune, est comparu le citoyen Jean Louis Boyer, assesseur en empêchement, officier de police de sûreté du premier arrondissement du canton de Marseille, lequel, pour se conformer à l’article 8 du titre 5, section 5, de la loi

Meguerditch Portoukalian (1848-1921), journaliste à Marseille

portoukalian

Meguerditch Portoukalian, d’origine arménienne, a vu le jour à Constantinople, sur les rives du Bosphore, en 1848. Après avoir été successivement inspecteur des écoles des Sociétés Unies des Arméniens à Van (Arménie), puis directeur de l’école centrale de Van, il part pour la France. À Marseille, il devient directeur et rédacteur en chef du journal arménien Armenia de Marseille.

Joseph Marie Gourrier (né en 1857), médecin varois

gourrier

Joseph Marie Christinien Gourrier est né à Cuers (Var) le vendredi 24 juillet 1857, d’Ange François Alexandre Gourrier, boulanger de 34 ans, et de Rosalie Joséphine Audibert, 24 ans.Il quitte son village pour entreprendre des études de médecine. Il devient pharmacien de l’école de Marseille le 20 octobre 1881.