13 – Martigues

Violentes revendications (Martigues, 7 juin 1842)

Quartier de l'Île, à Martigues. DR.

« La brigade de Martigues s’est emparée du nommé Cavalotti Paul, ouvrier piémontais, âgé de 33 ans, qui, dans la soirée du sept de ce mois, a arrêté, armé d’un pistolet, le sieur Mondielli, surveillant des travaux du canal d’Arles, et le forçait, avec le canon sur la poitrine, de marcher devant lui.

Naufrage du Saint-Jean (Martigues, 14 février 1867)

Quartier de l'Île, à Martigues. DR.

[caption id="attachment_4936" align="alignright" width="300"] Quartier de l’Île, à Martigues. DR.[/caption] Sept marins s’embarquèrent à bord d’un bateau de pêche, le Saint-Jean, à Martigues (Bouches-du-Rhône) le 13 février 1867. Or, le lendemain et durant trois jours s’éleva un vent violent qui frappa le littoral entre Marseille et Sète. Le Saint-Jean fut aperçu peu après son départ mais ne reparut plus.

Morte de la lèpre (Martigues, 20 décembre 1703)

lepre-femme

Le vingt de décembre de l’année 1703, Marie Bastide, âgée d’environ quarante-cinq ans, femme de Jean Bruneu, matelot, est décédée dans la communion de notre s[ainte] mère Église et a esté ensevelie le même jour dans le cimetière de Saint-Lazare, étant atteinte de la lèpre, après avoir été munie des sacrements, en présence de mestre Fabre, curé, et de messire

Ondoyé par le pied (Martigues, 29 janvier 1761)

© Christophe Fouquin - Fotolia.com

« L’an mil sept cens soixante et un et le vingt et neuf de janvier a été ondoyé par le pied dans le sein de sa mère et sous condition à cause de l’incertitude si l’enfant étoit vif ou mort, un garçon, par Jeanne Vincent, sage femme de cette ville, fils ledit garçon de Pierre Simian, travailleur, et de Magdeleine

Mort sur la route du Levant (Martigues,
14 janvier 1752)

registre-livre

« L’an que dessus, et le quatorze janvier, Jean Antoine Abeille, matelot de cette paroisse, mari de Marie Magdelene Bouchet, âgé d’environ soixante ans, embarqué sur le pingue commandé par le capitaine Jacques Ferrier, étant au levant, est mort subitement dans la route suivant le témoignage dudit Ferrier et de plusieurs de son équipage, nous en avons fait les funérailles

Jeanne Perraud (1631-1676), une mystique aixoise

Poupée représentant la vision de
Jeanne Perraud (XVIIe s.).
© Jean Marie Desbois, 2010.

Jeanne Perraud est issue d’une famille de la bourgeoisie aixoise. Son père, Jean Perraud, est dit « écuyer », tandis que sa mère, Anne Blanc, provient elle aussi d’une famille bourgeoise. Les Cascavéous En 1630 éclate à Aix une insurrection populaire dénommée la « révolte des Cascavéous ». Le nom cascavèu (« grelot ») désigne la bille que portaient sur eux les adversaires de Richelieu.