13 – Saintes-Maries-de-la-Mer (Les)

Baptême et relevailles dans la Provence de nos ancêtres

bapteme-enfant

Le baptême ne pouvait par avoir lieu si l’on n’avait pris, au préalable, la précaution de bien choisir qui serait parrain et marraine. Recevoir cette charge relevait à plus d’un titre du privilège, voire de l’honneur, et amenait du bonheur à qui l’accomplissait correctement. Ne disait-on pas notamment que lou peiririnage adus lou mariage (« le parrainage amène le mariage »).

Le vicaire veut garder ses registres (Les Saintes-Maries-de-la-Mer, 30 juin 1719)

«L’an mil sept cent dix-neuf et le trentième jour du mois de juin, après midy, pardevant nous Jean Icard, avocat en la cour, exerçant la justice en cette ville Notre-Dame-de-la-Mer, en défaut du sieur juge et viguier d’icelle, dans notre maison d’habitation est comparu messire Jean François Gleize, provicaire en l’église paroissiale de cette dite ville, qui nous a remontré

Une famille provençale : les Antonelle

antonelle

[caption id="attachment_5622" align="alignright" width="218"] © Sébastien Avy (2013)[/caption] Origine des premiers porteurs : Saintes-Maries-de-la-Mer. Implantation au XIXe siècle : Arles. Armes des Antonelle : D’azur, à cinq estoiles d’or mises en sautoir. Voici une généalogie de la famille d’Antonelle, éteinte au XIXe siècle. Vous pouvez retrouver par ailleurs une biographie de Pierre Antoine Antonelle (1747-1817). 1. Antonet Barthélemy, dit Antonel.