Meurtre/Assassinat

Tué dans le bois (Simiane-la-Rotonde, 4 octobre 1722)

simiane-plaine

« Aujourd’huy a esté enseveli dans cette paroisse Jean Joseph Labourel, fils à feu esprit, après avoir été malheureusement tué et trouvé mort dans le bois le 4 octobre 1722, en présence des soussignés avec nous à Simiane. » [J. Arnaud, vic., Dumastre, ptre, J. Testanière] Dans son ouvrage Simiane-la-Rotonde.

Trois morts au pont de l’Arc (Aix-en-Provence, 19 février 1793)

pont-de-larc-aix

Aujourd’hui dix-neuf février mil sept cent quatre-vingt-treize, l’an second de la République française, à six heures du soir, par devant moi notable et officier public de la commune d’Aix soussigné, est comparu le citoyen Joseph Reymon Marie Isle-Saint-Martin, juge de paix des sections des Sans-Culottes et de l’Union de cette ville, officier de police, assisté du citoyen Joseph Antoine Pradié,

Un crime épouvantable (Pertuis, 21 octobre 1861)

sang-couteau

En 1861, un journaliste relate pour Le Mémorial d’Aix un horrible fait divers survenu à Pertuis (Vaucluse) : « Léonard Claude Alphonse, né à Saint-Saturnin-lès-Avignon, le 2 juillet 1830, était marié en secondes noces, depuis environ un an, avec la veuve Tamayon Marguerite Véronique, âgée de trente-deux ans.