La mort de la Muette (Aix-en-Provence, 23 juillet 1835)

amelina-dufaud-bouguereau« L’an mil huit cent trente-cinq et le vingt-trois juillet à quatre heures du soir, pardevant nous adjoint, remplissant par délégation de M. le maire les fonctions d’officier public de l’état civil de cette ville d’Aix, ont comparu sieurs François Coste, commis à l’hospice civil, âgé de 72 ans, et Adolphe Lazare, employé au même hospice, âgé de 29 ans, domiciliés à Aix et y demeurant, lesquels nous ont déclaré qu’une femme ou fille sourde-muette dont on ignore les nom et prénoms, le lieu de naissance et les nom et prénoms de ses père et mère ;
Elle fut saisie vagabondant dans les rues d’Aix et conduite en prison il y a quinze ou seize ans où elle a passé quelques années. Tombée malade il y a huit à neuf ans, elle fut amenée à l’hôpital d’Aix où elle fut laissée parce qu’elle n’était accusée d’aucun délit.
Elle a continué à y rester comme femme de peine.
Elle était entendue sous les noms de « La Muette ». Elle avait le côté droit paralysé. Elle pouvait être âgée de 45 à 50 ans.
Laquelle est décédée hier à dix heures du soir au susdit hospice, et ont les déclarants signé avec nous le présent acte après que lecture leur en a été faite. »

[F. COSTE, Adolphe LAZARE, ROURE]

  • Registre d’état civil d’Aix-en-Provence
  • Photographie : Portrait d’Amelia Dufaud, par William Bouguereau, 1850.


Faits divers d’Aix-en-Provence