Un rocher tue trois hommes (Châteauroux-les-Alpes, 22 mai 1689)

« Ce 22 may 1689 ont été ensevelis Hugues Jean, feu Pierre, et Laurens Brochier, morts par accident à la Lacassière et écrasés d’un rocher, au cimetière de l’église de Ch[âte]auroux, après la formalité faicte par la justice, comme il conste par la lettre du sieur procureur fiscal en l’archevêché d’Embrun du 21 dudit [mois] signé Bresson, en présence de sieur Jacques Mazet, secondaire, de sieur Guillaume Saurel, châtelain, [de] Roch Bérard, greffier et [de] Barthélemy Jean, touts dud[it] lieu de Ch[âte]auroux. »
[Signatures]

chateauroux
Ajout :

« En p[rése]nce de qui dessus a été enseveli Claude Bellot mort comme dessus. »
[MAZET prêtre]
La façon dont cet acte a été rédigé pourrait laisser croire que les trois hommes ont été écrasés… au cimetière, ce qui aurait été particulièrement cocasse. Il s’agit pourtant d’une maladresse de Mazet, le rédacteur de l’acte. Les victimes ont été tuées semble-t-il à la carrière du village, le lieu le plus dangereux du coin, en attestent de nombreux autres actes.
  • Registre paroissial de Châteauroux-les-Alpes