13 – Tarascon

10 sites archéologiques des Alpilles à voir absolument

Alpilles

Les Alpilles, massif de hautes collines des Bouches-du-Rhône, s’étendent sur une superficie relativement faible (50 000 hectares), mais elles concentrent une extraordinaire richesse de sites archéologiques qui atteste de l’attrait qu’elles ont exercé sur les hommes depuis la Préhistoire. Nous vous invitons à en découvrir dix, en précisant que la liste n’est pas exhaustive. Voici 10 sites à connaître pour avoir une bonne idée du passé des Alpilles. Les voici classés du plus ancien des sites au plus récent.

Un 14-Juillet en ville (Tarascon)

tarascon-14-juillet

Le 14-Juillet se fête depuis la Révolution dans les communes de France et, ainsi qu’on le voit ici, la ville de Tarascon se divertissait aussi ce jour-là. Chaque commune a ses propres traditions et à Tarascon, cette date est l’occasion de lâcher les taureaux dans les rues. Ces spectacles, aujourd’hui encore, attirent une foule nombreuse.

Tué par une roue (Saint-Étienne-du-Grès, 12 mai 1768)

charrette-bord-riviere

L’an mil sept cens soixante-huit et le douzième du mois de mai, Charles Hugues, ménager de la ville de Saint-Remy, fils naturel et légitime de Joseph Hugues, aussi ménager, et de Catherine Auran, âgé d’environ vingt-huit ans, venant de Tarascon, est tombé sous sa charrette où il a eu le malheur de mourir subitement sous une des roues qui l’a

La généalogie de Frédéric Mistral

portrait_frederic_mistral

Voyez aussi l’article La numérotation Sosa-Stradonitz. 1. Joseph Étienne Frédéric MISTRAL (Maillane, 08/09/1830 – Maillane 25/03/1914) épouse à Dijon (21) le 27/09/1876 Marie Louise RIVIÈRE (1857-1943). 2. François MISTRAL (Saint-Rémy 18/01/1771 – Maillane 04/09/1855) épouse à Maillane le 26/11/1828 : 3. Marguerite Adélaïde POULINET (Maillane 30/04/1803 – Maillane 25/08/1885). 4.

Brémonde de Tarascon (1858-1898), poétesse provençale

bremondedetarascon

Alexandrine Élisabeth Brémond, dite Brémonde de Tarascon, est née à Tarascon le 28 octobre 1858 et est décédée le 22 juin 1898 à Fontvieille au mas de Darboussille. Elle était la fille d’Alexandre Brémond, propriétaire cultivateur, et d’Henriette Reynier. Elle fut élevée dans un milieu modeste. Ses parents étaient propriétaires au Trébon, près d’Arles.

Acte d’anoblissement de Jacques de Gibert

gibert2

L’acte qui suit est l’acte d’anoblissement de Jacques de Gibert, de Tarascon, en septembre 1595. La transcription a été réalisée par Bernard Gibert, aussi possesseur de ce remarquable document. Si vous avez des renseignements sur ce Jacques de Gibert, n’hésitez pas à nous en faire part.