Faits divers

Accident au col Bayard (Gap, août 1905)

automobile-col-bayard

Samedi soir, vers cinq heures, une automobile portant six personnes a fait panache à la descente de Bayard, à hauteur de Parassac. L’automobile, une Decauville de vingt-quatre chevaux, appartenant à M. Chapuis, ancien directeur des chemins de fer portugais, administrateur de la Cie Decauville à Corbeil. Elle était pilotée par le mécanicien Dromain, qui conduisait M.

No­yée dans l’A­van­ce (Mont­gar­din, 1er juil­let 1832)

montgardin-panorama

« L’an mille huit cent trente-deux et le deux du mois de juillet à huit heures du matin, pardevant nous Turcan, maire et officier de l’Etat-civil de la commune de Montgardin, canton de la Bâtie-Neuve, département des Hautes-Alpes, sont comparus Pierre Durand, âgé de cinquante-deux ans, père de la défunte, et Jean Joseph Bonnaffoux, âgé de trente-huit ans, et Casimir Turcan,

La mort du vieillard noceur (Aix-en-Provence, 1er novembre 1873)

mariage-draguignan-thumb

L’an mil huit cent, etc.Pardevant nous, Hivert Pierre-Antoine, commissaire de police de la ville d’Aix, etc.S’est présenté le sieur Segond Basile, aubergiste, rue des Tanneurs n° 30, à Aix, lequel nous a fait la déclaration suivante : « La nuit dernière, vers onze heures du soir, j’ai été prévenu que l’un de mes locataires, de la maison n° 23, rue des

Accusations contre un escroc (Aix-en-Provence, 26 octobre 1873)

L’an mil huit cent, etc.Par devant nous, Hivert Pierre Antoine, commissaire de police de la ville d’Aix, etc.Procédant en vertu de la commission rogatoire ci-jointe de monsieur le Juge d’Instruction de Marseille, en date du 24 octobre courant, et de la délégation de monsieur le Juge d’Instruction d’Aix, en date du 25 octobre courant,Se sont présentés sur notre invitation : 1.

Terreur dans les rues du village (Châteaurenard, 13 novembre 1797)

chateaurenard

« Il se forma, à quelque distance de la commune de Châteaurenard, un attroupement armé d’environ cinquante personnes qui s’étaient réunies de différents endroits et parmi lesquelles on remarqua Jacques Genevet, Mistral, Gontier dit lou Merlan, Pauleau dit lou Camaïgre, Louis Deleutre, Jacques Mascle dit lou Capelan, Borel et plusieurs autres non reconnus. Tous étaient armés de fusils et pistolets.

Le mulet battu (Montgardin, 23 mai 1746)

paysan-mulet

Information Du second jour du mois de juin mille sept cent quarante six, pardevant nous, Pierre Thomé, avocat en la Cour, juge ordinaire au lieu de Montgardin, dans notre maison d’habitation à Gap, après midi, XXX le greffier de la communauté du baillage de Gap.