Meurtre/Assassinat

Relation des troubles arrivés à Aix les 12 et 14 décembre 1790 rédigés par la municipalité d’Aix le 17 mars 1791

pendaison-de-pascalis

Les événements survenus à Aix en décembre 1790 ont marqué la mémoire provençale de manière définitive. A l’issue de violentes émeutes ayant secoué la cité du roi René, le drame se termina par le lynchage et la pendaison sur le cours Mirabeau de trois hommes, dont on n’acceptait pas les idées anti-révolutionnaires.

Quadruple meurtre aux Pennes (Les Pennes-Mirabeau, 22 août 1710)

pennes-mirabeau

[box title="Acte de mariage de Jean Arnoux (19 avril 1708)" style="noise" box_color="#880000" title_color="#FFFFFF" radius="3" class=""] « Le 19 avril 1708, après avoir publié 3 fois à nos prosnes sans avoir découvert aucun empeschement et veu l’attestation de Mre Laurens, vicaire de la Majeur, comme il avoit encore publié sans opposition trois fois et Mre Paul une fois à Encens, nous avons receu à la bénédiction nuptiale Jean Arnoux, fils de feu Honnoré et de feue Anne Turc, se tenant au quartier d’Encens et depuis quelques temps aux Pennes d’une part et honneste femme Marquise Pierre, fille de Jean Jacques et de

L’exécution d’Anicet Martel (Gémenos, 2 août 1790)

albertas

Sources : recherches de Géraldine Surian. Jean Baptiste d’Albertas, premier président à la cour des Comptes de Provence, créateur des jardins portant son nom, à Bouc-Bel-Air, fut assassiné le 14 juillet 1790 lors d’un banquet offert à la garde nationale en l’honneur de la fête de la Fédération… Dans le parc, à Gémenos, la fête bat son plein…