Naufrage/Noyade

No­yée dans l’A­van­ce (Mont­gar­din, 1er juil­let 1832)

montgardin-panorama

« L’an mille huit cent trente-deux et le deux du mois de juillet à huit heures du matin, pardevant nous Turcan, maire et officier de l’Etat-civil de la commune de Montgardin, canton de la Bâtie-Neuve, département des Hautes-Alpes, sont comparus Pierre Durand, âgé de cinquante-deux ans, père de la défunte, et Jean Joseph Bonnaffoux, âgé de trente-huit ans, et Casimir Turcan,

La noyade du curé (Gréasque, 25 juin 1782)

greasque-vue-generale

« L’an mil sept cent quatre vingt deux et le vingt cinquième juin, en conséquence de l’ordre de monsieur le lieutenant de juge du lieu de Gréasque, nous curé de Fuveau soussigné, avons enseveli dans le cimetière de ce lieu, messire Jean Louis Cairety, prêtre desservant la succursale de Gréasque, trouvé noyé dans le bassin de madame la marquise de Gréasque,

La noyade d’une femme en Camargue (Arles, 20 novembre 1854)

bericle

L’an mil huit cent cinquante-quatre et le vingt-huit novembre à dix heures du matin, nous, Isidore Auguste Pierre Rame, adjoint au maire d’Arles, soussigné, faisant les fonctions d’officier public de l’État civil, par délégation, avons rédigé l’acte de décès d’un cadavre du sexe féminin inconnu, trouvé le vingt novembre courant à quatre heures du soir, à la jetée qui unit

La petite Marie morte accidentellement (Châteauroux-les-Alpes,
12 avril 1711)

chateauroux

Ce 12 avril 1711 , je soussigné Curé de la paroisse de Châteauroux ay enterré le cadavre de Marie Meffre, âgée d’environ deux ans et demi, fille d’Anthoine et Catherine Rozan de Châteauroux légitimement mariés, morte par accident s’étant précipité dans le canal du moulin dud(it) lieu, le tout par authorité de la justice dud(it) Châ(tea)uroux, soit par les conclusions du

Tombé à la mer (Martigues, 30 mai 1726)

registre

L’an mil sept cent vingt six et le trentième may, Joseph Leydier, matelot, âgé d’environ cinquante-cinq ans, est décédé dans la communion de n[otre] s[ainte] mère [l']Église, et n’a receu aucun sacrement, étant tombé dans la mer par la rupture du pont du Roy et s’est noyé, lequel a esté ensevely dans le grand cimetière de cette paroisse, en présence

Un corps dans le puits
(Saint-Martin-de-Crau,
1er janvier 1857)

registre

L’an mil huit cent cinquante-sept et le premier janvier, à quatre heures du soir, nous, Claude Dumas, adjoint au maire d’Arles, soussigné, faisant, par délégation, les fonctions d’officier public de l’Etat-civil à Saint-Martin-de-Crau (banlieue d’Arles), avons rédigé l’acte de décès d’un inconnu de la taille d’un mètre cinquante-cinq centimètres, cheveux et sourcils grisonnants, nez aquilin, barbe grisonnante, menton rond, visage

Une noyée dans la rivière
(Rabou, 8 avril 1787)

rabou-cascade-de-la-pisse

Ce jour d’huy huit avril mille sept cents quatre vingts sept, nous Etienne Blanc, notaire royal de la ville de Gap, chatellain du lieu de Rabou, sur la réquisition verballe à nous faite par Jean Marcellin, procureur d’ofice dudit lieu y habitant, Nous nous sommes transporté audit lieu de Rabou sur les quatre heures de ce jour, assisté dudit Marcellin,

Le Naufrage de l’«Assomption» (Salin-de-Giraud, 12 mars 1905)

hedda-naufrage

Le 12 mars 1905, sur la pointe de Beauduc, section de Salin-de-Giraud, terroir d’Arles (Bouches-du-Rhône), en Camargue, un brick goélette, « l’Assomption », venu de Normandie, s’échoue. Achille Gastin, brigadier de gendarmerie de 38 ans, domicilié à Salin-de-Giraud intervient en compagnie de Barthélemy Favier, le garde-champêtre du village, 38 ans lui aussi.