04 – Manosque

Une beauté fatale
(Manosque, 1341)

manosque

Nous sommes en 1341 en un lieu et une époque où l’on n’accorde globalement pas une importance démesurée à la vie humaine. Ainsi, pour des peccadilles, nombre de Manosquins se retrouvent occis, qui pour un regard de travers, qui pour une parole malheureuse. Que les Manosquins se rassurent, la constatation vaut pour le reste des Provençaux.

Une calamité naturelle
(Manosque, 17-23 juin 1786)

foudre-tonnerre-gris

Les récoltes de l’année 1786 s’annonçaient somptueuses. Partout dans le terroir de Manosque, on se disait qu’on allait faire bombance à la fin de l’été et chaque famille s’en réjouissait. Pourtant les rires eurent tôt fait de se changer en grimaces lorsqu’on vit arriver en fin de journée, le 17 juin, des nuages noirs qui ne présageaient rien de bon.

Tombé de la fenêtre (Manosque,
13 décembre 1895)

registre-livre

« Le jeune enfant [1] de M. Chabassut avait été placé par sa bonne à l’intérieur des volets extérieurs retenus par l’espagnolette. En jouant avec lui, les volets s’ouvrirent et le pauvre bébé tomba dans la cour de la maison. Il est mort le lendemain des suites de ses blessures. » Le Mémorial d’Aix, 18 décembre 1895. Photographie cliché Lacour.

Tremblements de terre en Provence

salon-rue-d-avignon-tremble

Les principaux tremblements de terre en Provence : 13 décembre 1509 : Rive droite de la Durance. Épicentre : Manosque (04). Dégâts importants. La sécheresse avait été si forte que les sources avaient tari et elles ne recommencèrent à couler qu’en janvier 1510. 15 février 1644 : De Nice à La Viste (près de Marseille). Épicentre : Châteauneuf d’Entraunes (06).

Agression de l’évêque de Sisteron (Manosque, 15 mars 1789)

manosque-panorama

Sources : « Remontrances et arrêtés du Parlement de Provence au XVIIIe siècle : 1715-1790″, P.-Albert Robert, Paris, 1912. Le dimanche 15 mars, on apprit par le procès-verbal dressé par les consuls de Manosque que l’évêque de Sisteron regagnant son diocèse avait été fort malmené par une populace irritée qui lui avait fait subir diverses violences. L’émeute était caractérisée.

Des voeux de nouvel an (Manosque-Apt, 10 janvier 1810)

doc09

Le texte qui suit est une lettre postée à Manosque (Alpes-de-Haute-Provence) et destinée à Monsieur de Barret, à Apt (Vaucluse). Il s’agit d’une réponse à des voeux du nouvel an. Comme on le constatera, en comparant la lettre et sa transcription, on peut relever de très nombreuses fautes d’orthographe. Certaines sont toutefois caractéristiques de l’époque.