Une battue aux loups (Montgardin, 5 mai 1839)

route

Gap, le 2 mai 1839, Monsieur le Maire, Par son arrêté du 27 avril dernier, Monsieur le Préfet m’ordonnant une battue aux loups, dans les bois communaux d’Avançon, Montgardin et Chorges, a bien voulu m’en confier la direction et me charger du soin d’en fixer l’heure et le jour.

Arnaud, mort de la peste (Martigues, 12 septembre 1719)

Quartier de l'Île, à Martigues. DR.

Le douzième septembre mil sept cent dix neuf, nous avons fait les funérailles d’Imbert Arnaud, matelot, par ordre de sa femme, âgé environ de soixante ans, mort de la peste à la coste du Levant, sur la barque de capitaine Joseph Barthélemy. Registre d’état-civil de Martigues, paroisse de Jonquière. Texte transmis par Géraldine Surian.

Dispute à l’auberge Deleuil (Aix-en-Provence, 15 décembre 1802)

Ce jourd’huy vingt-cinq frimaire de l’an onze de la République française (1), nous com[missair]es de police informés que hier vingt-quatre sur les six heures du soir, plusieurs bourgeois s’étoient portés dans l’auberge du c[itoy]en Deleuil (2), hors la porte d’Italie, dans l’intention de chercher dispute à plusieurs officiers de la garnison qui étoient à souper dans la ditte auberge, avons

Le cafetier insulté chez lui (Aix-en-Provence, 30 décembre 1802)

Ce jourd’huy dix nivôse an onze de la République française, pardevant nous com[missair]es de police et dans notre bureau s’est présenté le citoyen Joseph David, caffetier place ditte du palais, lequel nous a déclaré que hier neuf, un citoyen appelé Étienne Gautier, se trouvant dans son café assis autour d’une table avec plusieurs autres personnes, le déclarant craignant que, profitant

Une famille provençale : les Sade

sade

Origine des premiers porteurs : Avignon (Vaucluse). On trouve des documents évoquant le nom de la famille de Sade dès 11711. Les armes de cette familles étaient gravées sur une arche du pont du Rhône en souvenir de Louis et de Bertrand de Sade qui administraient la ville au temps de la construction de ce pont.

Saint-Martin-de-Crau au XIXe siècle

saint-martin-de-crau-04

Arles, dont le territoire a toujours été d’une étendue incomparable, comptait sur son sol de nombreuses petites agglomérations qui se sont développées au fil des siècles. Elles portaient pour nom Tour-Saint-Louis, Moulès, Grand-Ponche, ou encore Saint-Martin-de-la-Palud. Cette dernière commune n’existait probablement pas avant la fin du premier millénaire, même si l’on y a retrouvé des vestiges de l’époque romaine (1).

Martigues sous la neige (Martigues, 7 novembre 1842)

Quartier de l'Île, à Martigues. DR.

Le 7 novembre depuis trois heures du matin jusqu’à quatre heures du soir, il est tombé de 30 à 35 centimètres de neige, les oliviers en étaient surchargés. Plusieurs branches cassèrent sous son poids, heureusement qu’elle ne tarda pas à fondre. C’était une belle horreur à voir ainsi nos vergers blanchis par l’hiver. Registre d’état-civil de Martigues, année 1842.

La noyade d’une femme en Camargue (Arles, 20 novembre 1854)

bericle

L’an mil huit cent cinquante-quatre et le vingt-huit novembre à dix heures du matin, nous, Isidore Auguste Pierre Rame, adjoint au maire d’Arles, soussigné, faisant les fonctions d’officier public de l’État civil, par délégation, avons rédigé l’acte de décès d’un cadavre du sexe féminin inconnu, trouvé le vingt novembre courant à quatre heures du soir, à la jetée qui unit

Enquête sur le cafetier (Tarascon, 23 avril 1857)

tarascon-cafe

Tarascon, le 23 avril 1857 Monsieur le Commissaire Central (1), J’ai l’honneur de vous informer que, d’après les renseignements qui m’ont été fournis, le nommé Blanchin, qui sollicite la permission d’ouvrir un café à Tarascon, a toujours tenu une conduite assez régulière.