Les vieux Alpins

En septembre 1810, le sous-préfet des Hautes-Alpes demanda aux maires de plusieurs communes du département de dresser, à fin de statistique, la liste des dix hommes les plus âgés de leur commune.

Le quartier Mazarin ou l’Aix du XVIIIe siècle

Rue Goyrand.© Jean Marie Desbois, 2012.

[caption id="attachment_5773" align="alignright" width="300"] Rue Goyrand.© Jean Marie Desbois, 2012.[/caption] « Par lettres-patentes données à Paris au mois de janvier 1646, enregistrées au parlement d’Aix le 15 février de la même année, le grand roi Louis XIV permit à messire Michel Mazarin, archevêque d’Aix, de faire enclore dans la ville le faubourg Saint-Jean, le jardin et les prés de l’archevêché, depuis

Le village d’Ongles (Alpes-de-Haute-Provence)

eglise-ruinee-viere-ongles

Le territoire de la commune d’Ongles comprend huit hameaux: les Valettes, la Rouvière, le Rocher d’Ongles, les Granges, les Verdets, Saint-Sargues, Bouiron et Ganas. Le chef-lieu se trouve être l’ancien hameau dit de la Fontaine, portant aujourd’hui le nom d’Ongles.

L’espion de Ténériffe (Aix-en-Provence 19 novembre 1812)

Francois-Xavier Fabre, Portrait de mulâtre, vers 1810.

Sources : Archives municipales d’Aix-en-Provence, cote I4-1, pièce n°261. (19 novembre 1812)Sous-préfecture d’Aix, Bouches-du-Rhône à M. le Maire d’Aix(1). Aix, le 19 9bre 1812. Je vous transmets, monsieur, le signalement d’un mulâtre, natif de Ténériffe, nommé Don Diego Correa, et qui prend aussi le nom de Gorballan.