Les maires de Marseille (Bouches-du-Rhône)

Félix Barret. Auteur anonyme, in Le Monde illustré, 26 avril 1890.

XVIIIe siècle Étienne MARTIN, dit « Le Juste » (5 février 1790-novembre 1791) Jean MOURAILLE (novembre 1791-avril 1793) Georges MANENT (avril 1793-août 1793) Dominique SARMET (1793-1805) Antoine MOSSY (1793-1805) Omer GRANET (1793-1805) XIXe siècle Antoine-Ignace d’Anthoine, par Frédéric Houdetot (1808).

Les maires de Gardanne (Bouches-du-Rhône)

Joseph CAR (1804-an XII)Joseph Antoine BOURGAL (juin 1805-1814)Augustin BOURRELLY(1815-1817)Louis Antoine VAUSSAN (1818-1820)François PONTIER (1821-1825)Joseph MARIN (1826-1827)Joseph VAUSSAN (1828-1829)Jean Baptiste GIRARD (1830-1839)Auguste BARET (1840-1847)Octave VALETTE (1848-1852)Paul ESCOFFIER (1853)François GIRARD (1858-1859)François Martin DELEUIL (1860-août 1868)Octave VALETTE (août 1868-1870)Maurel FERDINAND (1871)MAISONCELLE DE RICHEMONT (1872-1873)Laurent LAURIN (1874)Joseph MICHEL (1875), intérimFirmin BAUDOIN (1875 (intérim) ;

Le suicide de César Guizot (Vauvenargues, 18 avril 1873)

chateau-vauvenargues

L’an mil huit cent, etc. Nous, Monge Hippolyte, commissaire de police, etc. Ayant appris qu’un suicide, attribué à l’asphyxie par suspension avait eu lieu à Vauvenargues, canton nord d’Aix, département des Bouches-du-Rhône, nous sommes transporté aussitôt sur les lieux avec M.

L’enseignement public à Aix au XIXe siècle

lycee-mignet

AU XIXe SIÈCLE, l’enseignement à Aix ressemble à celui qui prévaut dans l’ensemble de la France : opposition entre religieux et laïcs, avec souvent victoires aux Frères, hormis sous la Troisième République qui lance la véritable offensive du laïcisme.

Une commande reçue par Pierre Vital (Marseille, 1210)

Le texte qui suit est une déclaration, par Pierre Vital, qu’il a reçu, d’Étienne de Manduel et Bernard Balbe, une commande de 25 l., valeur en besants sarrazinas payables à Accre à raison de 3 h. 1/4 par l., qu’il fera valoir outre-mer, au quart du grain.Marseille, 22 mars 1210.1. In nomine Domini.

Le cabaret, lieu de rencontre des hommes de la communauté

cabaret-bouchon

Tous nos ancêtres masculins se sont, un jour ou l’autre, retrouvés dans un cabaret, quand ils n’en étaient pas de fervents habitués. Ce lieu où tous les hommes de la communauté se rencontraient une fois la journée de labeur terminée existait dans tous les villages. Il s’agissait généralement de la maison d’un particulier.

L’église du Freyssinet, commune du Monêtier-les-Bains (Hautes-Alpes)

freyssinet-eglise

En 1770, un terrible incendie ravagea l’église du Freyssinet (commune du Monêtier-les-Bains) dans sa quasi-totalité. Sur ses ruines, on entreprit de rebâtir l’édifice sous la forme qu’on lui connaît aujourd’hui. L’église est dédiée à la Vierge ainsi qu’à sainte Lucie, invoquée pour les maux des yeux. Une rue du hameau porte d’ailleurs le nom de la patronne du village.