Morts exceptionnelles à Arles au XIXe siècle

groupe-arlesiennes-panorama

Source : Archives municipales d’Arles, J71, « tableau trimestriel des décès accidentels ou dus à des épidémies (1840-1874) » À Arles, les forces de police durent établir trimestriellement une liste de toutes les morts exceptionnels survenues sur le territoire de la commune, durant au moins une trentaine d’années au milieu du XIXe siècle.

Les latrines marseillaises (Marseille, 1828)

© Christophe Fouquin - Fotolia.com

AVIS On fait savoir que Marseille, où les latrines ne sont presque pas connues, possède un établissement de Cabinets d’Aisance publics, placé au centre de la ville et dans un local très aéré; il est situé sous le n°7 de la rue De Latour, près la Place Royale d’un côté et le Grand-Théâtre de l’autre.

Un hôtelier escroqué (Tarascon, 18 octobre 1857)

gerbaud

Tribunal de Tarascon (Bouches-du-Rhône) Parquet Tarascon, le 31 décembre 1857 Monsieur le Commissaire Central est prié d’adresser la plainte ci-incluse, ainsi qu’une autre émanée d’un horloger de Tarascon qu’il ne m’a pas retournée, à son collègue de Marseille, et de l’inviter à enjoindre au sieur Honoré Faure, en ce moment employé à l’octroi de Marseille, de s’exécuter à l’égard de

Chaix-Michel (1888-1904) : l’épopée américaine

C'est à bord de La Lorraine
que Léon Louis Chaix embarque en 1904.

L’article qui suit est le résultat d’une longue enquête qui a duré plus d’une année. Avant toute chose, merci infiniment à Steve Totheroh qui a patiemment et à plusieurs reprises visité de nombreux dépôts d’archives à Oakland, Alameda et San Francisco. Sans lui, les informations qui suivent dormiraient encore dans de vieux livres poussiéreux. L’histoire débute en 1888.

Chronologie historique de la Freissinouse (Hautes-Alpes)

freissinouse

Notre-Dame de la Freissinouse dépendait du vibaillage de Gap, Saint-André, du seigneur de Manteyer qui y possédait une juridiction s’exerçant à Gap avec appel au vibaillage. Pour la liste des seigneurs, voir ces deux villes. v. 1095 : Vente à l’hôpital Saint-Martin de Gap, par Imbert, d’une vigne et d’une montagne à la Freissinouse, pour 35 sous. fin du XIe s.

Miraculée de la foudre (Meyreuil, 12 avril 1840)

Sources : « Le Mémorial d’Aix », 18 avril 1840. »Encore un événement singulier occasionné par le tonnerre ! L’orage de dimanche dernier que nous avons éprouvé à Aix a éclaté avec une violence extrême sur le territoire de Meyreuil, la foudre est tombée sur la maison de campagne appartenant au sieur Vert, ancien passementier.

Le garnement de Grans (Grans, 28 juillet 1850)

grans-eglise

« Quelle aimable petite jeunesse que celle d’un village qui nous avoisine et qui se nomme Grans ! Si vous n’en voulez qu’un échantillon, voici : « Un enfant de 13 ans, un véritable moutard, fait, il y a quelques temps et un dimanche matin, un dîner avec ses camarades d’un âge aussi tendre que lui.