Mort en Prusse (Saint-Chamas, 30 juillet 1807)

prusse-acte-deces

Transcription du décès d’Alexandre Barette Par ordre du ministre secrétaire d’état … Le conseiller d’état secrétaire général certifie l’extrait mortuaire déposé au bureau des lois et consignes ainsi qu’il suit : Grande armée …

Les enfants dans la Provence d’hier

enfant-william-bouguereau

Chez les enfants, les maladies étaient extrêmement redoutées. Combien étaient-ils en effet à ne pas atteindre l’âge de cinq ans, emportés par un mal contre lequel on ne pouvait rien. Aussi, la médecine populaire était vivement recherchée dans chaque situation angoissante. Parents et amis administraient fréquemment lotions et onguents pour soigner le moindre mal (voir le tableau ci-dessous).

Une famille provençale : les Decorio

decorio

[caption id="attachment_6085" align="alignright" width="218"] © Sébastien Avy, 2013.[/caption] Voici une généalogie de la famille Decorio, établie par les soins de M. Charles Ordinis, que nous remercions vivement.

Evénements de la semaine du 8 juin (Arles, 8 juin 1857)

Jules Laugier de Chartrouse Meiffren. Bibliothèque nationale de France

Rapport de police du 8 au 15 juin 1857   Crimes et délits Le 12 courant, le nommé Louis Ravier, âgé de 27 ans, cultivateur demeurant à Villeneuve de Berg (Ardèche), a été arrêté et mis à la disposition de M. le Sous-Préfet, comme se trouvant dépourvu de papiers de sûreté et sans moyen d’existence.

Quadruple meurtre aux Pennes (Les Pennes-Mirabeau, 22 août 1710)

pennes-mirabeau

[box title="Acte de mariage de Jean Arnoux (19 avril 1708)" style="noise" box_color="#880000" title_color="#FFFFFF" radius="3" class=""] « Le 19 avril 1708, après avoir publié 3 fois à nos prosnes sans avoir découvert aucun empeschement et veu l’attestation de Mre Laurens, vicaire de la Majeur, comme il avoit encore publié sans opposition trois fois et Mre Paul une fois à Encens, nous avons receu à la bénédiction nuptiale Jean Arnoux, fils de feu Honnoré et de feue Anne Turc, se tenant au quartier d’Encens et depuis quelques temps aux Pennes d’une part et honneste femme Marquise Pierre, fille de Jean Jacques et de