Terreur dans les rues du village (Châteaurenard, 13 novembre 1797)

chateaurenard

« Il se forma, à quelque distance de la commune de Châteaurenard, un attroupement armé d’environ cinquante personnes qui s’étaient réunies de différents endroits et parmi lesquelles on remarqua Jacques Genevet, Mistral, Gontier dit lou Merlan, Pauleau dit lou Camaïgre, Louis Deleutre, Jacques Mascle dit lou Capelan, Borel et plusieurs autres non reconnus. Tous étaient armés de fusils et pistolets.

Le mulet battu (Montgardin, 23 mai 1746)

paysan-mulet

Information Du second jour du mois de juin mille sept cent quarante six, pardevant nous, Pierre Thomé, avocat en la Cour, juge ordinaire au lieu de Montgardin, dans notre maison d’habitation à Gap, après midi, XXX le greffier de la communauté du baillage de Gap.

Les maires de Chorges (Hautes-Alpes)

XVIIIe siècle1790-1800 Jean Jacques SouchonXIXe siècle 1800-1808 Jean François Rispaud d’Aiguebelle1808-1810 Joseph Devars 1810-1816 Jean Masson1816-1819 Jean Jacques Souchon 1819-1826 Étienne Frédéric Provansal1826-1834 Jean Honoré Bertrand 1834-1848 Joseph Frédéric Provansal1848-1851 Jean Honoré Bertrand 1851-1856 Claude Durand1856-1863 Jean Baptiste Nicolas 1864-1875 Jean Joseph Dioque1875-1878 Maurice Augier1878-1886 Antoine Gustave Provansal1886-1888 Antoine Aubin1888-1892 Joseph Sarlin 1892-1895 Louis Bertrand1895-1902 Félix GarcinXXe siècle 1902-1908 Louis

La feuille d’impôt de la citoyenne Gautier

aix-impot-gautier

La contribution personnelle mobilière était régie par la loi des 13 janvier et 18 février 1791. Son assiette était basée sur ce qu’on appellerait aujourd’hui les signes extérieures de richesse. Elle se composait de plusieurs éléments : 1. La cote personnelle Elle fut fixée entre trente sous et cent vingt livres suivant les revenus du contribuable. 2.

L’adolescence dans la Provence d’hier

avant-le-bain-bouguereau

La première communion marquait généralement le passage de l’état d’enfant à celui d’adolescent. Cette période de la vie se terminait d’ordinaire à vingt ans pour les garçons, à l’âge de la conscription, où l’on devenait un homme, à vingt-cinq pour les femmes, à la Sainte-Catherine.