Noyade de Jean-Baptiste Brémond dans la Laye (Mane, 7 janvier 1856)

mane-ancien-pont-sur-la-laye-thumb

« L’an mil huit cent cin­quante-six et le huit du mois de janvier, à neuf heures du matin, pardevant nous Des­saud Georges Salomon, maire et officier de l’état civil de la commune de L’Hospitalet1, can­ton de Banon, département des Basses-Alpes, sont com­pa­rus les sieurs Pays Alexis, âgé de 42 ans, et Audibert Da­niel, âgé de 57 ans, culti­va­teurs, domiciliés à L’Hospitalet,

Charles Vagnat (1851-1914), sénateur des Hautes-Alpes

Charles Vagnat.

Charles Auguste Vagnat est né à Briançon (Hautes-Alpes) le 4 novembre 1851. Il est le fils de François Vagnat, un instituteur (né vers 1817), et de Marie-Françoise Blanchard (née vers 1828). Études de médecine et carrière de médecin Il suit des études classiques au collège de la ville puis il entre au lycée de Grenoble (Isère).

Le feu à la grange (L’Hospitalet, 2 août 1855)

allumette-enflammee-thumb

« L’an 1855 et le 3 du mois d’août, à six heures du matin, pardevant nous Dessaud Geor­ges Salomon, maire et officier d’état civil de la com­mu­ne de L’Hospitalet, canton de Banon, département des Basses-Alpes, Sont comparus les sieurs Vial Pancrace, âgé de 54 ans, et Dessaud Martin, âgé de 34 ans, cultivateurs domiciliés à Giron de L’Hospitalet, près voisins, Lesquels

Morts dans la neige (Molines-en-Queyras, 10 mai 1883)

fontgillarde-molines-thumb

Le 10 mai 1883, plusieurs Ita­liens qui ont franchi la frontière au col d’Agnel, deuxième plus haut col routier des Alpes françaises à 2 744 mètres d’al­ti­tude, se dirigent vers Mo­li­nes-en-Queyras vers le milieu de l’après midi. Le temps est particulièrement mauvais, une tourmente de neige s’est levée et la couche de neige par­ti­culièrement impressionnante rend leur progression difficile.

Anselme Mathieu (1828-1895), le poète contesté

anselme-mathieu

Anselme Mathieu, un des sept primadié du Félibrige, est celui qui a eu le moins d’influence sur la renaissance provençale. Il ne signe que quelques poèmes publiés dans l’Arma­na, sous le pseudonyme de Felibre di Poutoun. Il est né le 21 avril 1828 à Châteauneuf-du-Pape (Vaucluse) du mariage de Étienne-Hilarion, cultivateur, et de Claire Astier. Il a une sœur jumelle, Marie-Caroline, qui meurt à l’âge de 19 jours, le 10 mai 1828. C’est élève au collège du pensionnat Dupuy (actuellement rue Louis-Pasteur à Avignon) qu’il fait la connaissance de Frédéric Mistral. Les deux garçons ont pour professeur Joseph Roumanille.

L’attaque du loup (Callas, 7 juin 1788)

loup-affut-thumb

« L’an 1788 et le 7 juin, Do­minique Pierrugues, âgé de onze ans et huit mois, fils légitime de Jacques Pierru­gues, muletier, et de Catherine Mistral, Dévoré la nuit dernière par une bête féroce, ainsi qu’il conste par la procédure pri­se par les officiers de justice de cette ville à nous communiquée et portant ordre de sépulture sur les restes de

Augustin Daumas (1826-1896), sénateur du Var

augustin-daumas-thumb

[caption id="attachment_11730" align="alignleft" width="211"] Augustin Daumas. DR.[/caption]Augustin Honoré Daumas est né à Toulon, dans le Var, le 25 mai 1826. Son premier emploi est celui d’ouvrier mécanicien à la fin des années 1840.

[Provençal] Lou Rampau / Le Rameau

marseille-reformes-rameaux

L’AUTRE JOUR, n’en parla­vian emé moun paire. Quouro erian pichounet, pèr Rampau, emé mi fraire, èro de tra­di­cioun encò nostre que nosto grand nous croumpavo un rampau cafi de counfisarié. A la cimo d’aquéu rampau — un bastoun adourna em’un riban d’argènt e i branco de papié crespoun blu — i’avié un arange counfit em’uno raubo daurado que noun sai.