La désertion du soldat Walcké (Aix-en-Provence, 20 mai 1826)

vue-generale-aix-panorama

« Aix, le 25 mai 1826, Monsieur le Maire1, Le nommé Vincent Walcké, dont le signalement est ci-joint, a quitté Marseille le vingt de ce mois sans être muni de passeport. Cet individu, né sujet de S. M. le Roi des Pays-Bas, paraît avoir été confondu avec un individu évadé du bagne de Rochefort.

Vol de fruits (Aix-en-Provence, 25 septembre 1826)

marche-fruits-marseille

« Tribunal civil d’Aix Parquet Aix le 25 7bre 1826 Monsieur le Maire1, Je suis informé qu’une grande quantité de vols de fruits sont commis journellement dans le territoire de la ville d’Aix, les maraudeurs de campagne semblent se multiplier partout à l’époque de la maturité des raisins ;

Jausiers (Alpes-de-Haute-Provence)

chateau-jausiers-surian

Commune des Alpes-de-Haute-Provence (04850), Provence-Alpes-Côte d’Azur, 891 hab. en 1999 (860 en 1990), 107,33 km2 Voici quelques liens qui vous pourront vous guider si votre généalogie vous mène à Jausiers : Biographies Jacques Arnaud (1781-1828). Vie et mort d’un barcelonnette. Jacques Arnaud, descendant d’une puissante famille d’avocats, né à Jausiers, tenta en 1805 la grande aventure de l’Amérique.

Céreste (Alpes-de-Haute-Provence)

cereste1

Commune des Alpes-de-Haute-Provence, Provence-Alpes-Côte d’Azur, 1 264 hab. en 2010 (1 036 hab. en 1999), 32,5 km2 Voici quelques liens qui vous pourront vous guider si votre généalogie vous mène à Céreste. Documents La taille des arbres – Lettre de Jean-Claude Mathieu à M. Miane père, février 1853.

Abandon d’un jeune garçon (Aix-en-Provence, 30 décembre 1826)

Sources : Archives communales d’Aix-en-Provence, I1-50, lettre manuscrite. »L’an mil huit cent vingt six et le trentième jour du mois de décembre, nous Joseph François Fouques, commissaire de police de cette ville d’Aix (canton d’Aix), disons qu’en vertu des ordres de M. le Maire(1), nous avons pris des renseignements sur les parents du jeune Joseph Dol, âgé de dix ans.

La Rotonde du Monêtier-les-Bains

rotonde-monetier-les-bains

Aussi surnommée le « Pavillon des buveurs », la Rotonde à treize côtés date du début du XVIIIe siècle et abrite une des deux sources d’eaux chaudes du Monêtier. Vers 1860, elle était fréquentée par la bourgeoisie briançonnaise. Les vertus naturelles de cette eau étaient cependant connues depuis l’époque romaine.