Céreste (Alpes-de-Haute-Provence)

cereste1

Commune des Alpes-de-Haute-Provence, Provence-Alpes-Côte d’Azur, 1 264 hab. en 2010 (1 036 hab. en 1999), 32,5 km2 Voici quelques liens qui vous pourront vous guider si votre généalogie vous mène à Céreste. Documents La taille des arbres – Lettre de Jean-Claude Mathieu à M. Miane père, février 1853.

Abandon d’un jeune garçon (Aix-en-Provence, 30 décembre 1826)

Sources : Archives communales d’Aix-en-Provence, I1-50, lettre manuscrite. »L’an mil huit cent vingt six et le trentième jour du mois de décembre, nous Joseph François Fouques, commissaire de police de cette ville d’Aix (canton d’Aix), disons qu’en vertu des ordres de M. le Maire(1), nous avons pris des renseignements sur les parents du jeune Joseph Dol, âgé de dix ans.

La Rotonde du Monêtier-les-Bains

rotonde-monetier-les-bains

Aussi surnommée le « Pavillon des buveurs », la Rotonde à treize côtés date du début du XVIIIe siècle et abrite une des deux sources d’eaux chaudes du Monêtier. Vers 1860, elle était fréquentée par la bourgeoisie briançonnaise. Les vertus naturelles de cette eau étaient cependant connues depuis l’époque romaine.

Agression de l’évêque de Sisteron (Manosque, 15 mars 1789)

manosque-panorama

Sources : « Remontrances et arrêtés du Parlement de Provence au XVIIIe siècle : 1715-1790″, P.-Albert Robert, Paris, 1912. Le dimanche 15 mars, on apprit par le procès-verbal dressé par les consuls de Manosque que l’évêque de Sisteron regagnant son diocèse avait été fort malmené par une populace irritée qui lui avait fait subir diverses violences. L’émeute était caractérisée.

Le recensement de 1872 à Montgardin

mulet

La population En 1872, Montgardin compte 348 habitants se répartissant en 182 hommes (52,30 %) et 166 femmes (47,7 %). Un tel écart peut sembler étonnant, il est pourtant tout à la fait dans la norme des autres communes des Hautes-Alpes. Il provient avant tout de la différence d’espérance de vie entre hommes et femmes.